Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Améliorer la politique de conservation

Une évaluation des politiques européennes actuelles sur la conservation et la biodiversité a augmenté la compréhension de la manière dont collaborent différents instruments, pour d'importants avantages environnementaux.
Améliorer la politique de conservation
Le projet POLICYMIX, financé par l'UE, a étudié les instruments économiques pour la conservation de la biodiversité et la fourniture des services des écosystèmes sur la base d'une évaluation de la politique et l'implication des personnes concernées. Il a passé en revue l'utilisation globale des instruments clés en matière d'économie et de régulation contraignante pour la conservation, identifiant les impacts sociétaux et l'efficacité des politiques.

Les partenaires du projet ont également décrit les exigences légales et les facteurs institutionnels relatifs à l'implémentation des instruments économiques dynamiques dans le mélange des politiques à différents niveaux de gouvernement. Ces efforts ont permis les combinaisons les plus efficaces et les plus économiques des instruments politiques à identifier.

En outre, les chercheurs ont réalisé une analyse détaillée des zones protégées et des objectifs de conservation de la biodiversité dans les forêts, la sylviculture et l'agroforesterie. POLICYMIX a étudié les paiements pour les services d'écosystèmes, les transferts fiscaux écologiques, les allègements fiscaux et la certification des forêts. Le projet a étudié ces interactions des instruments économiques avec d'autres politiques publiques comme les réglementations de zonage relatives à l'utilisation du territoire dans les mélanges des politiques pour la biodiversité et la gouvernance des écosystèmes.

Le projet a développé des projets de directives, des rapports et des exposés techniques pour évaluer les impacts de la conservation de ces instruments économiques, les coûts et avantages de leur service d'écosystème, les impacts sociétaux et l'adéquation institutionnelle. Ces travaux ont été développés dans des études de cas, plusieurs conférences scientifiques et ont été envoyés à des magazines scientifiques réputés.

Les chercheurs ont également déterminé dans quelle mesure la conception de la politique peut être transférée de l'Europe à l'Amérique latine et quelles leçons peuvent être tirées pour l'Europe des expériences réalisées en Amérique latine sur des instruments innovants. Une boîte à outils et des directives d'analyse du mélange des politiques sont disponibles en ligne. La boîte à outils comprend un modèle informatique base sur des agents qui permet aux utilisateurs d'expérimenter avec différentes combinaisons d'instruments politiques les coûts et les avantages privés et publics dans une simulation de paysage forestier.

POLICYMIX a également contribué au dialogue de Quito sur l'Augmentation du financement pour la biodiversité sous les auspices de la Convention sur la biodiversité. Cela a inclus l'évaluation des mécanismes financiers et l'évaluation des défis pour les objectifs de conservation de la convention et l'utilisation durable et le partage des ressources génétiques.

Le projet soutient la stratégie de la biodiversité 2020 de l'UE qui cherche à implémenter les législations de l'UE pour la protection des oiseaux et des habitats, outre le maintien et l'amélioration des écosystèmes. Les résultats du projet encourageront également les secteurs forestier et agricole pour améliorer la biodiversité, soutenant de la sorte l'engagement européen pour la prévention de la perte de la biodiversité mondiale.

Informations connexes

Mots-clés

Conservation, biodiversité, instruments économiques, dosage des politiques, services écosystèmes