Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Améliorer les performances des récepteurs mobiles

Des scientifiques financés par l'UE travaillent à un système de récepteur GNSS (système mondial de navigation par satellite) à plusieurs satellites, qui renforcera l'exactitude et la précision des services basés sur l'emplacement.
Améliorer les performances des récepteurs mobiles
Un récepteur GNSS SoC (system-on-chip), capable d'utiliser de nombreux types de signaux comme ceux du GPS, de Galileo et d'EGNOS (European geostationary navigation overlay service), révolutionnera ce type de récepteur.

Le A-GNSS (GNSS assisté) améliore les performances du récepteur, que l'appareil soit connecté à un réseau ou qu'il soit autonome. Le serveur A-GNSS envoie des données d'assistance à l'appareil mobile, accélérant le calcul de la position de l'utilisateur (court délai d'acquisition). Il peut aussi être associé à d'autres systèmes de positionnement comme des capteurs à base de systèmes micro-électromécaniques (MEMS), améliorant la navigation, surtout en intérieur et dans des zones urbaines denses.

Le projet HIMALAYA («High performance mass market GNSS receiver multi standard ready for market»), financé par l'UE, vise un récepteur GNSS mixte basé sur un circuit ASIC et capable d'être aisément intégré dans un système mobile pour soutenir des services en fonction de l'emplacement. Le projet a mis l'accent sur une solution optimale de GNSS assisté, capable de fournir des données d'assistance pour de nombreux systèmes de navigation (GPS, Galileo, EGNOS). Cet ASIC pourrait utiliser d'autres techniques complémentaires (MEMS, Wi-Fi, antennes).

Le consortium a déjà conçu le serveur qui soutiendra le protocole SUPL (Secure User-Plane Location) dans sa version 2.0 Le protocole SUPL est la méthode standard d'assistance réseau pour soutenir les services en fonction de l'emplacement dans le cadre de communications sans fil. Le consortium a aussi analysé les algorithmes requis pour améliorer l'exactitude et la précision du positionnement en environnement urbain. Il a conçu les antennes pour les téléphones portables, fonctionnant sur des gammes de fréquences différentes, et constaté un niveau acceptable de rayonnement.

L'équipe de scientifiques a défini le type de services en fonction de la localisation qui seront réalisés pour le démonstrateur. Elle a aussi défini l'architecture des parties RF et bande de base du récepteur GNSS SoC.

La démonstration finale du récepteur reste à venir. L'ASIC mixte sera pour cela intégré dans une plateforme destinée à des utilisations mobiles et personnelles. En outre, une application réelle démontrera l'utilisation de la solution et mettra en valeur la valeur ajoutée apportée par Galileo et EGNOS pour des marchés de masse.

Informations connexes

Mots-clés

Système mondial de navigation par satellite, récepteur, services basés sur l'emplacement, GNSS assisté, Galileo, Wi-Fi, protocole SUPL