Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

RESPECT — Résultat en bref

Project ID: 244549
Financé au titre de: FP7-SSH
Pays: Italie

Des sociétés plus tolérantes et plus respectueuses d'autrui

Des chercheurs ont analysé la question des conflits autour de l'hébergement des minorités dans l'espace public en observant les multiples approches suivies par différents pays.
Des sociétés plus tolérantes et plus respectueuses d'autrui
La tolérance vis à vis des croyances et cultures différentes constitue l'un des fondements des démocraties européennes. Pourtant, des conflits surviennent souvent lorsque ces politiques basées sur la tolérance des minorités sont mises en pratique.

C'est particulièrement vrai pour les politiques en matière d'attribution de l'espace public, par exemple, lors de l'allocation de lieux pour les campements de Roms, la construction de mosquées, ou l'hébergement des migrants. De telles situations sont susceptibles de provoquer des regains de tension sociale et de marginaliser encore plus les minorités.

Le projet RESPECT financé par l'UE a essayé de déterminer comment il était possible de limiter de tels conflits en analysant les différentes politiques appliquées, et leurs principes sous-jacents, dans plusieurs pays. Ce projet comportait trois groupes d'étude principaux. Le premier concerne l'attribution d'espace pour la construction de lieux de culte, particulièrement des mosquées, à Chypre, au Danemark, en Allemagne, en Israël, en Italie, et en Slovénie. Le second concerne la mise à disposition de sites, et leur marginalisation subséquente, pour les campements de Roms en République tchèque, en France, en Italie, en Lituanie, en Hongrie et au Royaume Uni. Enfin, les chercheurs ont analysé les politiques de rénovation urbaine de zones habitées par des migrants en République tchèque, en Allemagne, en Israël, en Italie, en Lituanie et en Russie.

Ce projet a impliqué des instituts de recherche de différents pays de l'Union européenne et hors UE et regroupé de nombreuses disciplines universitaires comme la politique, la philosophie, la sociologie, l'anthropologie sociale et l'urbanisme.

Les partenaires du projet ont publié une série d'articles dans les journaux universitaires et la presse locale et rédigé des documents d'orientation qui ont grandement fait progresser les recherches dans le domaine. Ces documents devraient stimuler de nouvelles approches pour aborder cette question de plus en plus importante et nous rapprocher d'une société plus solidaire et plus inclusive.

Informations connexes