Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

TAPSIM — Résultat en bref

Project ID: 212617
Financé au titre de: FP7-KBBE
Pays: Pays-Bas

Le commerce agricole en Inde

Des chercheurs ont analysé l'évolution de l'offre, de la demande et du négoce pour les principaux produits agricoles de l'Inde. Ils ont aussi étudié les développements de la chaîne de valeur alimentaire, et les implications pour le marché national et le marché mondial.
Le commerce agricole en Inde
Le projet TAPSIM a amélioré la compréhension de l'impact de changements structurels et politiques majeurs en Inde sur les marchés agricoles mondiaux et les futurs accords commerciaux. Ce point est particulièrement intéressant vu la rapidité de l'évolution économique en Inde et les implications possibles pour le commerce international et entre l'UE et l'Inde.

Les chercheurs ont conduit une large gamme d'études, y compris sur les politiques commerciales en Inde et leurs perspectives. L'un des principaux problèmes du secteur agricole est le manque d'une infrastructure physique de qualité, qui contrarie ses exportations.

Pour attirer les investissements, l'environnement politique doit encourager et soutenir la participation de nombreux acteurs dans l'agriculture. Le besoin est pressant car l'agriculture en Inde a dépassé les activités agricoles pour s'étendre à la logistique, à la transformation et au marketing.

L'équipe a utilisé deux modèles de simulation pour analyser quantitativement les impacts politiques: l'un couvre l'économie mondiale, l'autre celle de l'Inde. Ce dernier présente des détails sectoriels comme la structure de production et les politiques nationales. Il a aussi permis d'évaluer l'impact du commerce et des politiques agricoles sur la pauvreté.

Pour soutenir un développement favorable aux pauvres, il est essentiel de favoriser la croissance de l'agriculture. Cependant, l'une des études conduites par TAPSIM a montré que la production laitière favorise les riches. Alors que près des trois quarts de la main-d'œuvre en Inde dépendent de l'agriculture, il est urgent de s'intéresser à cette situation.

La croissance rapide implique une transition accélérée vers une société moderne, mais elle n'inclut pas les pauvres et ne favorise par l'agriculture. Il faut donc mettre en place des politiques complémentaires pour dynamiser l'agriculture, et d'une façon qui soit aussi bénéfique pour les foyers ruraux.

Les résultats de l'étude soulignent aussi le potentiel des technologies à renforcer la production agricole et, plus généralement, la nécessité de réduire les subventions des intrants. Cependant, il faut encore protéger les agriculteurs en maintenant des prix de soutien minimums.

Le projet TAPSIM apporte une base pour identifier et anticiper les tendances futures. Il peut aussi informer l'accord de libre-échange UE-Inde afin d'optimiser les avantages pour les deux parties.

Informations connexes

Mots-clés

Commerce agricole, chaîne de valeur alimentaire, changements de politique, politiques commerciales, exportations agricoles, agriculture, politique agricole, pauvreté, production laitière, techniques agricoles, subventions d'intrants, accord de libre-échan