Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Pour un diagnostic et un traitement simultanés du cancer

Juste après les maladies cardiovasculaires, le cancer constitue la principale cause de décès en Europe. Des scientifiques ont mis au point une nouvelle technologie qui pourrait donner lieu à un diagnostic et un traitement en une seule étape du cancer.
Pour un diagnostic et un traitement simultanés du cancer
Outre son impact sur ​​les patients, le cancer fait peser un lourd fardeau sur les personnes s'occupant des malades et les systèmes de santé du monde entier. À mesure que la population vieillit et que les diagnostics s'améliorent, on prévoit une augmentation continue de l'incidence enregistrée.

Le développement de traitements ciblés est une tâche essentielle mais complexe. De nombreux agents efficaces in vitro ont une efficacité limitée in vivo en raison de l'impossibilité d'accéder au site de traitement (emplacement ciblé). L'augmentation de la dose pour compenser entraîne souvent des effets secondaires indésirables et d'autres complications.

Le projet NANOTHER, financé par l'UE, a abordé cette question en utilisant des nanoparticules (NP) fonctionnalisées pour le diagnostic, le traitement, voire les deux. Les nanoparticules intégraient des molécules de ciblage (tels que des anticorps), des agents de contraste ou des marqueurs fluorescents et des médicaments actuellement utilisés. Ceci a permis de relier les NP aux cellules cancéreuses pour la détection et l'imagerie des tumeurs, suivie par la libération d'agents pharmacologiques sur le site. Tout au long du projet, les chercheurs ont axé leurs efforts sur la détermination de l'efficacité et la toxicologie des NP.

La portée du projet en termes de types de cancer traités et de types de médicaments utilisés était assez vaste. Des recherches soutenues seront nécessaires pour évaluer pleinement l'efficacité des diverses combinaisons in vivo et des essais précliniques sont actuellement en cours. Néanmoins, le projet NANOTHER a énormément contribué à faire passer la médecine et les secteurs connexes de l'UE d'une base à forte intensité de ressources à une base à forte intensité de connaissances.

Les partenaires ont fourni des données technologiques et scientifiques précieuses qui auront une incidence positive sur la compétitivité de l'UE dans de nombreux domaines connexes. Elles pourraient également se révéler être d'une importance cruciale dans la détection, le diagnostic et le traitement efficace du cancer. Les résultats devraient donc bénéficier à la santé des citoyens ainsi qu'à l'économie de l'UE.

Informations connexes