Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Aliments et nutrition au XXIe siècle

L'identification des besoins, des tendances et des problèmes qui se profilent dans le secteur agroalimentaire permettront à l'Europe de mieux se préparer à un avenir rempli de défis. Une conférence d'informations sur le sujet a préparé le terrain pour les progrès futurs dans le domaine.
Aliments et nutrition au XXIe siècle
Alors que les consommateurs sont de mieux en mieux informés et que les tendances en matière d'alimentation évoluent rapidement, l'UE cherche les moyens d'améliorer son industrie agroalimentaire. Elle lance différentes initiatives pour garantir la disponibilité d'aliments de meilleure qualité, plus surs et plus nourrissants, ainsi que pour faire progresser la durabilité de la chaîne alimentaire. Dans cette optique, le projet financé par l'UE intitulé FOODCONFERENCE («Food and nutrition in the 21st century») a organisé une conférence pour réunir des acteurs clés du secteur de l'agroalimentaire et progresser sur ces questions essentielles.

La conférence a permis d'étudier les défis que doit relever l'industrie agroalimentaire et les tendances prévues dans le domaine de la recherche et de la technologie liées à l'alimentation et la nutrition. Plus précisément, elle a abordé les défis technologiques, environnementaux, économiques et sociaux du secteur, en proposant des approches pour répondre aux questions émergentes et en dégageant des recommandations pour mettre à niveau les politiques associées en matière de recherche et d'innovation. Organisé en Pologne en septembre 2011, l'évènement a réuni 500 participants en provenance de toute l'Europe, en plus de 900 personnes qui ont suivi les débats en ligne.

La conférence a donné lieu à de nombreuses observations qui seront utiles pour l'industrie agroalimentaire et pour concevoir les politiques dans le domaine. Par exemple, il a été souligné lors la conférence que la forte croissance économique des pays en développement comme la Chine et l'Inde constituera un moteur pour le marché alimentaire mondial. Il a également été rappelé que l'augmentation des niveaux de revenus et l'augmentation de la population urbaine au détriment des zones rurales feront augmenter la demande en alimentation de qualité, avec une évolution depuis régimes alimentaires principalement basés sur les céréales vers des régimes incluant davantage de fruits, de légumes, de viande, de produits laitiers, de poisson et de produits transformés. D'un autre côté, les pays développés devraient s'intéresser de plus près au problème de l'obésité et des perturbations liées au régime alimentaire, avec un développement des besoins en matière de régimes personnalisés.

Ces conclusions intéressantes et les articles associés ont été publiés sur le site web du projet (http://foodconference2011.inhort.pl). Le secteur agroalimentaire européen jouera sans aucun doute un rôle important dans la bioéconomie européenne, soutenue par les dernières découvertes et conclusions d'initiatives importantes telles que le projet FOODCONFERENCE. À l'avenir, le secteur bénéficiera également de nouvelles technologies telles que les biotechnologies, les nanotechnologies, la nutrigénomique et la nutrigénétique, qui assureront sa compétitivité et sa capacité d'innovation.

Informations connexes