Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Assurer la sécurité des nanomatériaux

Un réseau de chercheurs a été constitué pour étudier les impacts environnementaux et sanitaires des nanomatériaux.
Assurer la sécurité des nanomatériaux
Les progrès effectués dans le domaine des nanomatériaux aboutiront à des innovations dans des domaines aussi divers que les soins de santé et la production d'énergie. Basés sur des particules beaucoup plus petites que les matériaux traditionnels, les nanomatériaux présentent des caractéristiques chimiques, physiques et bioactives radicalement différentes. En revanche, on en sait peu sur les impacts sanitaires et environnementaux de ces matériaux, qui peuvent traverser les barrières du corps.

Un projet financé par l'UE, intitulé NANOIMPACTNET («European network on the health and environmental impact of nanomaterials»), a réuni des chercheurs de différentes disciplines pour créer une base scientifique pour assurer un développement sûr et responsable des nanoparticules de synthèse, ainsi que des matériaux et des produits qui les utilisent. Le réseau a permis de définir la base de règlements et de lois sur le sujet.

Le projet, qui s'est déroulé de 2008 à 2012, a impliqué 24 institutions de recherche de pointe de toute l'Europe et plus de 3 500 personnes. Le travail a été divisé en un certain nombre de domaines. Ces domaines portaient sur les risques et l'exposition des êtres humains, les dangers des nanomatériaux pour l'environnement, les méthodes des études d'impact et les conventions de dénomination.

Le projet NANOIMPACTNET a créé une plateforme uniforme pour intégrer les travaux passés et en cours sur les risques des nanomatériaux, ces initiatives ayant souvent été menées de manière isolée les unes des autres.

Par des activités et des événements de mise en réseau, le projet a permis une collaboration beaucoup plus importante dans le domaine et ouvert la voie à la création d'un cadre unifié pour évaluer les dangers et les impacts des nanomatériaux. Le travail mené dans le cadre du projet devrait permettre une meilleure protection du public et assurer la sécurité des produits.

Informations connexes