Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des outils basés sur Smarterweb pour mieux partager, réutiliser et améliorer les données de recherche

Comment les scientifiques peuvent-ils publier les résultats de leurs travaux afin d'avoir le plus d'impact? Une initiative de l'UE amène les publications scientifiques au XXIe siècle grâce au développement de solutions innovantes basées sur le web.
Des outils basés sur Smarterweb pour mieux partager, réutiliser et améliorer les données de recherche
Internet permet le partage instantané et une distribution beaucoup plus large des résultats des recherches. Cependant, la publication en ligne reste encore calquée sur les processus de la presse écrite, échouant parfois à présenter dans un format simple d'emploi les informations dont les scientifiques ont besoin. Avec le financement de l'UE, le projet SCILINK (Semiautomatic methods for the creation and maintenance of links between scientific resource aggregations on the Web) a réévalué comment les chercheurs publient leurs résultats.

L'activité de recherche principale était centrée sur le développement de stratégies pour maintenir les liens qui synchronisent les ressources web basées sur les normes du web actuelles. Cela a donné un cadre de synchronisation des ressources basé sur le web appelé ResourceSync qui repose sur le protocole Sitemaps et permet à des systèmes tiers de rester synchronisés avec les ressources changeantes d'un serveur. En 2014, ResourceSync a été approuvé comme une norme par la National Information Standards Organization (NISO). Le cadre de synchronisation est actuellement mis en œuvre pour arXiv, un serveur d'archive et de distribution en accès ouvert hautement automatisé pour plus d'un million d'articles de recherche entretenu et exploité par la Cornell University Library aux États-Unis.

Les partenaires du projet ont examiné de nouvelles formes d'annotations ouvertes, numériques dans la communication scientifique. Cela a conduit au développement d'un consortium Internet Spécification d'annotation ouverte et Maphub, une application Internet en source ouverte pour annoter et géo-référencer les cartes historiques haute résolution numérisées. Ils ont également étudié et testé une nouvelle méthode de marquage appelé marquage sémantique.

L'équipe SCILINK a également contribué au projet EUROPEANA, une archive numérique en source ouverte de la culture européenne. Elle a développé un système pilote qui a testé des stratégies pour lier des métadonnées ouvertes sur les 2,4 millions de textes, images et matériel vidéo de ses archives. Toutes les métadonnées sont disponibles sous une licence Creative Commons.

SCILINK a ouvert la voie à des moyens radicalement différents d'utilisation et de présentation des données de recherche. Les citoyens européens bénéficieront de ces nouvelles manières d'acquérir et de développer des connaissances.

Informations connexes

Mots-clés

Données de recherche, SCILINK, rassemblement des ressources scientifiques, ResourceSync, Maphub