Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

BIONUT — Résultat en bref

Project ID: 264296
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Les chercheurs profitent de la formation à la nutrition des plantes

Les jeunes chercheurs dans le domaine de la biologie végétale ont reçu une formation pratique de pointe dans le contrôle génétique de la nutrition des plantes.
Les chercheurs profitent de la formation à la nutrition des plantes
En optimisant la production agricole, les chercheurs pourraient tenter de résoudre le problème de la sécurité alimentaire à l'échelle mondiale. Pour ce faire, ils cherchent à comprendre les mécanismes de contrôle génétique associés à la nutrition des plantes et à leur productivité.

Le projet financé par l'UE BIONUT (Biochemical and genetic dissection of control of plant mineral nutrition) a contribué à cela en fournissant aux jeunes chercheurs une formation interdisciplinaire de pointe. La formation portait sur la recherche génétique du riz et du blé.

Huit jeunes chercheurs et deux chercheurs expérimentés ont été sélectionnés pour cette formation. Les jeunes scientifiques étaient des doctorants et ont acquis des compétences dans des techniques de recherche biochimiques et génétiques ainsi que dans le domaine de l'agronomie. Ils ont acquis de l'expérience dans les environnements industriels et académiques.

Les étudiants ont identifié plusieurs gènes qui pourraient être impliqués dans l'utilisation des nutriments. Ils ont aussi passé en revue les variations naturelles de la réaction des plantes face aux carences nutritionnelles, ce qui pourrait contribuer à l'identification d'autres gènes concernés.

D'autres recherches portaient sur l'identification de nouveaux gènes liés à l'utilisation du soufre et du molybdène, ainsi que sur l'identification des marqueurs de déficience. Le réseau de formation initial (RFI) BIONUT a également décrit les réseaux de transcription des gènes pour trouver de nouveaux objectifs de gènes pour améliorer les cultures.

Dans le cadre de leur formation, les chercheurs ont suivi des cours techniques en génétique des plantes et en biochimie. Ils ont aussi pu améliorer leurs compétences en présentation et en communication. Ils ont également découvert la gestion de la propriété intellectuelle et participé à une rencontre scientifique internationale au début de leur mission.

L'approche du projet BIONUT ITN se veut complémentaire et interdisciplinaire. Elle permettra de combler l'écart entre les biologistes spécialisés dans la nutrition des plantes et les utilisateurs finaux. Au bout du compte, l'industrie agricole, les éleveurs et les agriculteurs profiteront des avantages du projet tandis que les stagiaires se verront ouvrir de nouvelles portes.

Informations connexes

Mots-clés

Nutrition des plantes, contrôle génétique, biochimique, nutrition minérale, agronomie