Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Atténuer les rejets de gaz générés par les égouts

Des chercheurs étudient des stratégies pour atténuer la production et l'accumulation de sulfures et de méthane danse les systèmes de collecte des eaux usées.
Atténuer les rejets de gaz générés par les égouts
L'accumulation de sulfures dans les égouts se traduit par des odeurs désagréables, des risques pour la santé, et la corrosion des canalisations et des structures d'entrée. Les égouts sont aussi une source de méthane, un gaz à effet de serre qui contribue notablement au réchauffement planétaire. En région méditerranéenne, ces rejets de gaz devraient augmenter à cause du réchauffement planétaire et de la raréfaction de l'eau.

Le projet SGHGEMS (Sulfide and greenhouse gas emissions from Mediterranean sewers) s'est attaqué à ces problèmes. Il a associé un travail expérimental intensif sur des égouts réels, avec une modélisation mathématique sophistiquée, afin de proposer des mesures efficaces de contrôle. L'objectif était de quantifier la production de sulfures et de méthane par les égouts en région méditerranéenne, et de créer des outils perfectionnés pour la gérer.

Les chercheurs ont quantifié la production de gaz par le système d'eaux usées de la ville espagnole de l'Escala, par temps froid et par temps chaud. Ils ont utilisé les résultats pour simuler le comportement du système d'égout surveillé. Avec ces simulations, ils ont pu optimiser la concentration de nitrates nécessaire pour contrôler la production de sulfure par le système.

En cours de route, le projet a intégré de nouveaux sujets d'études portant sur les systèmes d'égout. Il s'agissait du développement d'un prototype pour la détection et le suivi en ligne du méthane dissous dans les égouts.

Le consortium a aussi utilisé des capteurs économiques pour réaliser un système capable de surveiller les débordements d'égouts combinés. Ceci survient en cas de fortes pluies, lorsque le volume des eaux usées dépasse la capacité du système d'égout ou des stations d'épuration, et se déverse dans les plans d'eau et les rivières voisins.

Les chercheurs ont aussi étudié le devenir des composés pharmaceutiques dans les systèmes d'égout, dans le cadre d'un nouveau domaine de recherche, l'épidémiologie des eaux usées. Ils ont ainsi pu suivre la composition des eaux usées et définir les habitudes de la population vivant dans la zone de captage.

Les travaux de SGHGEMS contribueront à gérer l'impact des sulfures et du méthane produits par les systèmes d'égout en région méditerranéenne, conduisant à des égouts et à un environnement plus sains.

Informations connexes

Mots-clés

Rejets de gaz, égouts, sulfure, méthane, eaux usées, région méditerranéenne