Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des médicaments dans les environnements aquatiques

Les résidus de médicaments sont de plus en plus fréquents dans les plans d'eau. Des scientifiques ont étudié leur effet sur l'expression des gènes et des protéines pour des espèces de poissons autres que les organismes cibles.
Des médicaments dans les environnements aquatiques
Ils ont lancé le projet ERA4PHARM qui était financé par l'UE pour étudier trois des médicaments les plus utilisés afin d'évaluer leurs effets génétiques et les mécanismes moléculaires d'impact à haut niveau.

Les chercheurs ont étudié les effets à long terme sur des daurades royales (Sparus aurata) d'un an de l'acétaminophène (ou paracétamol, un antalgique antipyrétique), de la carbamazépine (anti-convulsant et antidépresseur) et de l'aténolol (un anti-hypertension). Ils ont utilisé comme indicateurs des modifications de l'expression des gènes et des protéines dans le foie et le cerveau.

L'exposition à tous les composés, dans des concentrations correspondant à celles de l'environnement, entraînait des modifications de l'expression des gènes dans le cerveau. La carbamazépine avait un effet maximal, suivie d'assez près par le paracétamol, alors que l'aténolol n'avait que peu d'effets. En outre, certains effets étaient communs mais pas d'autres, soutenant leur utilisation potentielle comme biomarqueurs de l'exposition à certains médicaments.

Les chercheurs ont conduit des analyses automatisées d'enrichissement génique pour attribuer une signification biologique aux changements dans l'expression génique. L'exposition à la carbamazépine perturbait plusieurs fonctions comme la glycosylation (l'ajout de sucres à d'autres molécules telles que des protéines), les processus métaboliques de l'ARN et la transcription dépendante de l'ADN. D'autres indices vont dans le sens d'une activité de perturbateur endocrinien. Le paracétamol modifiait le développement et la morphogenèse de l'épithélium, ainsi que les processus de transcription et du métabolisme des ARN. En outre, plusieurs effets similaires ont été retrouvés chez la daurade, des rongeurs et l'homme, indiquant une conservation élevée des cibles génétiques de ces composés.

Le projet ERA4PHARM a généré d'importantes informations concernant les effets de médicaments courants sur l'expression des gènes et des protéines, et découvert des biomarqueurs potentiels de l'exposition à divers médicaments. Les travaux montrent également la possibilité d'utiliser des daurades comme modèle des effets sur l'homme, vu la haute conservation des gènes cibles des composés. Les données soutiennent des indices antérieurs d'un effet de perturbation endocrine de la carbamazépine.

Les travaux du projet ERA4PHARM ont renforcé les connaissances jusque-là réduites sur les effets de médicaments courants, fréquemment présents dans les plans d'eau. Ils devraient faciliter la surveillance de futures campagnes pour renforcer la sûreté.

Informations connexes