Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des archives d'astronomie rencontrent l'étoile la plus froide connue

Les naines brunes, parfois appelées étoiles ratées, sont à la limite entre les étoiles et les planètes. Une initiative financée par l'UE a regroupé quelques-uns des experts mondiaux pour mieux comprendre ces corps célestes particuliers.
Des archives d'astronomie rencontrent l'étoile la plus froide connue
Les naines brunes sont trop grosses pour être de simples planètes. D'autre part, leur masse est insuffisante pour déclencher la fusion de l'hydrogène et en faire des étoiles. Ces corps célestes, froids, faiblement lumineux et sans source interne de chaleur, ont récemment attiré l'attention des observatoires dans le monde entier.

En effet, des études approfondies dans l'optique et l'infrarouge ont découvert un grand nombre de ces objets froids. Cependant, l'analyse de tous ces ensembles de données disparates pour explorer l'extrémité inférieure du diagramme de Hertzsprung-Russell, exige un travail coordonné et une collaboration étroite.

Le projet IPERCOOL (Interpretation and parameterization of extremely red cool dwarfs), financé par l'UE, a regroupé en un seul réseau l'observatoire de Turin, le Centre for Astrophysical Research de l'université du Hertfordshire, l'observatoire national brésilien et l'observatoire astronomique de Shanghai.

Les partenaires du projet ont partagé leurs campagnes d'observation pour déterminer la distance de plus de 200 nouveaux objets. Ces distances étaient nécessaires pour calibrer les systèmes de référence qui déterminent des contraintes sur des paramètres fondamentaux comme la masse, l'âge et la métallicité.

L'apport des données de mouvement propre, de couleur et de spectre a aidé les scientifiques d'IPERCOOL à exploiter les nouveaux ensembles de données pour tester des modèles atmosphériques et déterminer l'histoire de la formation des naines brunes. Les observations paramétrées ont été collectées dans une base de données.

IPERCOOL a mis en place les collaborations nécessaires pour exploiter la masse d'observations accumulées, et obtenir de nouvelles informations concernant des questions d'astrophysique encore en suspens.

Informations connexes

Mots-clés

Archives d'astronomie, naines brunes, corps célestes, naines rouges froides, modèles atmosphériques