Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Réduire le recours aux pesticides pour une agriculture plus durable

Des chercheurs de l'UE ont permis de limiter le recours aux pesticides en développant et en testant des stratégies de lutte antiparasitaire intégrée (IPM). Ces stratégies sont basées à la fois sur des approches expérimentales et de modélisation.
Réduire le recours aux pesticides pour une agriculture plus durable
La pression politique et sociale est considérable pour diminuer le recours aux pesticides et améliorer la durabilité du secteur de l'agriculture commerciale. La lutte antiparasitaire intégrée (IPM) est une démarche globale qui cherche à exploiter les cultures en ayant le moins possible recours aux pesticides grâce à une approche holistique de la lutte contre les ravageurs.

Le projet PURE (Pesticide use-and-risk reduction in European farming systems with integrated pest management), financé par l'UE, avait pour objectif de développer des solutions IPM et de les intégrer dans les pratiques agricoles européennes. Le projet a impliqué des chercheurs, des industriels, des exploitants agricoles et des experts du secteur.

L'objectif était de développer des stratégies de lutte antiparasitaire en incorporant de nouvelles technologies et techniques dans des solutions IPM qui ont été conçues, testées et évaluées sur le terrain pour des systèmes agricoles essentiels en Europe: les cultures arables annuelles, les légumes de plein champ, les cultures pérennes et protégées. Dans ce but, des outils d'évaluation ont été développés pour répondre aux aspects économiques, environnementaux et sociaux de la durabilité. Les tests sur le terrain ont montré qu'une approche IPM peut aboutir à une durabilité économique plus faible, mais avec des avantages environnementaux significatifs.

Les chercheurs ont développé des stratégies à base de modèles ou d'expériences pour lutter contre l'apparition de souches de parasite virulentes, ainsi que des outils de diagnostic innovants. Des outils de modélisation ont également été développés pour faciliter l'identification de solutions IMP dans l'avenir proche. Il s'agissait notamment de trois plateformes de conception de modèles écologiques, pour prévoir les profils de dégâts et prédire les pertes de rendement causées par un profil de dégâts. De manière similaire, des outils d'optimisation ont été conçus, ainsi qu'un modèle de risque de chaîne économique pour les cultures fruitières et des modèles pour un génotype de plante et un déploiement de génotype optimal pour la rouille jaune. De plus, les chercheurs ont développé un modèle pour plusieurs génotypes de mauvaises herbes et un modèle générique de population de ravageurs et d'ennemis naturels dans les paysages pour déployer des mesures de contrôle.

Le projet a fait des progrès significatifs sur le front des outils de biocontrôle. Il a également étudié l'impact des pratiques de gestion des sols sur les mécanismes d'élimination des maladies du sol et la réponse des ennemis naturels aux stratégies de modification de l'habitat. Une étude de la dépendance multi-échelle des parasites aux cultures et à l'habitat semi-naturel a également été conduite.

Les partenaires du projet ont conçu et testé des pièges d'échantillons d'air et des techniques optiques pour répertorier les maladies. De plus, ils ont optimisé des techniques de réaction en chaîne par polymérase pour quantifier des espèces fongiques et testé un prototype d'aide à la décision pour le contrôle des parasites, des dispenseurs de phéromones et des dispositifs de perturbation des accouplements par vibration pour lutter contre les parasites, ainsi que des dispositifs de pulvérisation de précision.

L'utilisation des pesticides a augmenté de façon constante au cours des dernières décennies; il est donc essentiel de mettre au point de nouveaux outils permettant d'inverser cette tendance tout en répondant aux besoins alimentaires de la planète. Le projet PURE a répondu à ce défi en développant des systèmes et des outils pour réduire le recours aux pesticides sans nuire à la productivité agricole.

Informations connexes

Thèmes

Agriculture

Mots-clés

Pesticide, agriculture, lutte antiparasitaire intégrée, contrôle antiparasitaire, agriculture, durabilité, évaluation, expérience, modélisation, évolution des parasites, biocontrôle, lutte antiparasitaire écologique, technologie