Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Optimiser les systèmes intégrés par la réutilisation de composants logiciels validés

Les systèmes intégrés (le logiciel pertinent est intégré au matériel) sont omniprésents dans les appareils, des téléphones portables aux avions. Des scientifiques ont conçu de nouveaux outils de développement logiciel en vue de gagner en temps et coût de conception.
Optimiser les systèmes intégrés par la réutilisation de composants logiciels validés
Les solutions logicielles et matérielles destinées aux systèmes intégrés doivent se conformer à des spécifications de plus en plus complexes afin de répondre aux besoins en matière d'unité centrale de traitement (CPU), de consommation énergétique, de mémoire et de bande passante. Le génie logiciel à base de composants (CBSE) permet la réutilisation d'éléments ou «composants» logiciels validés, ce qui entraîne une diminution du temps de conception et des coûts.

L'ingénierie dirigée par les modèles (IDM) exploite des modèles pour le développement de systèmes automatisés. Intégrer l'IDM au CBSE était l'objectif du projet COMING qui était financé par l'UE.

Un modèle de composant conventionnel définit des fonctionnalités et des attributs qualité d'un élément logiciel spécifique. Le projet COMING a adopté un cadre générique pour la définition inter-domaine et indépendante du domaine des caractéristiques des composants et de la spécification du conteneur et des connecteurs permettant des évaluations spécifiques au domaine. L'équipe du projet a développé des langages communs ou compatibles avec des transformations de modèle afin de convertir les modèles de composant à l'environnement IDM, supportant ainsi la conception des systèmes intégrés.

Dans le cadre du projet COMING, des scientifiques ont mis au point un générateur de code capable de produire 100% de code d'implémentation pour le domaine des télécommunications. Des techniques de rétropropagation ont servi à mettre à jour automatiquement des rapports d'analyse dans le modèle à partir de scénarios de déploiement variables pouvant surveiller et évaluer les effets sur les propriétés système. Cette automatisation a fait gagner du temps et de l'argent et elle a réduit les risques d'erreurs liées à la saisie manuelle.

Le projet COMING a démontré que l'intégration de l'IDM au CBSE réduisait la complexité du développement logiciel tout en favorisant l'évolution des systèmes intégrés. Des gains de temps et d'argent appréciables ainsi qu'une utilisation efficace des ressources devraient séduire de nombreux secteurs, notamment ceux des transports, de l'énergie et des télécommunications.

Informations connexes