Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

EUROSYSTEM — Résultat en bref

Project ID: 200720
Financé au titre de: FP7-HEALTH

Un consortium sur la biologie de cellules souches

Un consortium européen financé par l'UE a rassemblé 20 équipes de recherche européennes pour créer un programme de classe mondiale en biologie des cellules souches fondamentales. L'objectif était de relier l'expertise biologique et computationnelle pour générer de nouvelles connaissances sur les cellules souches normales et anormales.
Un consortium sur la biologie de cellules souches
Les cellules souches sont différentes des autres cellules du corps, en ce qu' elles peuvent s'auto-régénérer et se différencier. Les cellules différenciées ou spécialisées ont perdu leur capacité d'auto-régénération. Les organismes ont besoin de cellules souches pour le remplacement et la réparation de cellules spécialisées.

Le projet EUROSYSTEM («European consortium for systematic stem cell biology») a été lancé en vue d'augmenter la compréhension des cellules souches et leur fonctionnement en vue de maintenir et de réparer les tissus. Le projet visait à développer des connaissances scientifiques, de nouvelles plateformes technologiques, des outils informatiques avancés et de meilleures sources d'informations provenant de la biologie des cellules souches.

Les chercheurs ont développé une approche systémique pour la différenciation des cellules souches hématopoïétiques. Ils ont établi des ensembles de données décrivant des cellules hématopoïétiques, souches, progénitrices et effectrices matures chez les souris et l'homme. Ces ensembles de données sont une source d'informations quantitatives pour la biologie des systèmes.

Plusieurs régulateurs innovants du système circulatoire ont été décrits et leurs fonctions étudiées en profondeur. La découverte génétique reste un objectif central de la biologie moderne et le développement de nouvelles voies mène à la thérapie rationnelle des hémopathies.

Une analyse in vivo des programmes moléculaires dans les cellules souches épithéliales saines et malades a été menée en utilisant des modèles de souris. Les cellules souches cancéreuses ont été testées in vivo pour définir leur importance dans la résistance aux traitements anticancéreux. Les cellules souches cancéreuses ont les mêmes capacités que les cellules souches saines; elles peuvent se régénérer et se différencier en n'importe quel type de cellule cancéreuse. Ces cellules sont généralement responsables des rechutes chez les patients qui semblaient être guéris à tous autres points de vue.

Plusieurs modèles in vitro de formation de glande à base de cellules souches ont été établis. Les modèles cellulaires individuels ont une vaste gamme d'applications pour lesquelles un soutien expérimental systématique est possible.

Les chercheurs ont développé de nouveaux outils et technologies pour une meilleure manipulation et analyse des cellules souches. Ils ont déterminé des régulateurs innovants de divisions cellulaires asymétriques et symétriques, essentiels pour l'issue des cellules souches.

Finalement, l'abondance des données accumulées a permis le développement et la mise en œuvre d'une plateforme de gestion et d'analyse de données intégrées.

L'impact scientifique du projet a été présenté dans 130 publications dans des revues scientifiques éminentes. Les données ont été diffusées dans le cadre d'ateliers, de réunions, de colloques, de conférences ainsi que sur portails d'information.

Informations connexes