Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

Top Story

Financé au titre de: FP7-ICT

En vedette: L'avenir en ligne de mire en Lituanie (Partie II)

Plus de 4 000 chercheurs, inventeurs et entrepreneurs et jeunes novateurs dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC) vont se retrouver en Lituanie à l'occasion de l'évènement ICT 2013 qui se tiendra à Vilnius du 6 au 8 novembre. Dans la première partie de cet article , nous avons exposé quelques-uns des projets de recherche sur les TIC financés par l'UE qui seront présentés à Vilnius lors de l'ICT 2013 sous les thèmes «Citoyens et responsabilité numérique» et «Villes intelligentes et durables pour 2020 +».
En vedette: L'avenir en ligne de mire en Lituanie (Partie II)
Outre la vice-présidente de la Commission européenne, Neelie Kroes, et la présidente de la République de Lituanie, Dalia Grybauskaitė, la conférence accueillera d'éminents spécialistes des TIC issus du milieu professionnel, universitaire et scientifique. Des conférenciers interviendront dans les trois séances plénières et les trois sessions parallèles centrées sur différents thèmes de la recherche sur les TIC: «TIC au service de l'excellence scientifique», «TIC au service du leadership industriel», et «TIC au service des défis sociétaux». L'accent sera mis sur le «Futur numérique» , un voyage dans le futur, et les enjeux politiques à l'horizon 2050.

L'exposition assurera le lien entre la recherche et l'innovation d'aujourd'hui et la vision de l'avenir. Plus de 180 présentations couvriront tout un éventail de résultats scientifiques et de produits, allant des voitures et robots sophistiqués aux très petits composants, logiciels, nouvelles activités ou nouveaux services. Outre une exposition d'art, l'espace alloué accueillera également deux villages spéciaux: le village de la Commission européenne donnera des informations sur l'Agenda numérique, Horizon 2020 et d'autres sujets liés aux TIC et à l'UE, tandis que le village lituanien présentera les réussites locales.

Au sein de chacun des cinq thèmes: «Citoyens et responsabilité numérique», «Villes intelligentes et durables pour 2020 +», «Industrie et business pour demain», «Connexion intelligente» et «Culture, science et créativité», le visiteur sera guidé à travers les différents stades et types d'innovation en matière de TIC, depuis la recherche très poussée (technologies émergentes du futur) et les développements applicatifs jusqu'aux produits innovants commercialisés depuis peu. Des présentations en directe de résultats et d'applications interactives et visuelles séduisantes sont prévues.

Industrie et business pour demain

Les TIC peuvent évidemment contribuer fortement à la compétitivité de l'industrie européenne. C'est la raison pour laquelle ce thème couvre aussi bien les «TIC pour l'industrie» que l'industrie des TIC elle-même. Les sujets portent sur la fabrication, les nouveaux modes de travail et les nouvelles applications commerciales, complétés par le secteur financier, les investisseurs en capital-risque, les «business angels» et les initiatives de «crowdfounding».

À l'évidence, les nouvelles industries basées sur la haute technologie et les dernières avancées scientifiques constitueront l'un des facteurs les plus importants de la croissance et de la compétitivité économique de l'Europe dans le futur. Le projet ISENSE (1) s'est employé à convertir les dernières avancées de la recherche en matière d'atomes ultrafroids en technologie «quantique» pratique, ce qui a abouti à un équipement de détection ultra sensible basé sur la manipulation et le contrôle de quelques atomes.

La mécanique quantique est la physique des ultra-basses températures où la représentation des atomes sous la forme d'ondes au lieu de particules est mieux comprise. Du fait que les atomes sont tous identiques et que nous pouvons détecter des variations dans les ondes au travers des interférences, leur potentiel d'utilisation dans des capteurs ultra-sensibles est énorme. Dans le futur, nous aurons besoin de ce type de capteurs pour mesurer l'épaisseur de la banquise arctique, localiser les ressources minérales ou pétrolières et étudier les courants océaniques et les éruptions volcaniques.

Le projet ISENSE est dirigé par l'Université de Birmingham, au Royaume-Uni, et financé au titre de la ligne budgétaire du 7e PC relative aux technologies futures et émergentes (FET); visant tout spécialement les projets susceptibles d'avoir des retombées considérables et s'appuyant sur les toutes dernières percées scientifiques ou technologiques.

Des prix Nobel ont été décernés en 1997 et 2001 pour les découvertes qui ont ouvert la voie du tout nouveau domaine des atomes ultrafroids. Mais cela ne signifie pas que les objectifs ou résultats du projet sont abstraits. Lors de l'ICT 2013, l'équipe fera une démonstration de son capteur de gravité portable de base atomique; aussi performant que des modèles de laboratoire volumineux et abordera ses applications dans la recherche climatique, les villes durables et l'exploration minérale et pétrolière.

Dans un autre projet, LABONFOIL (2) portant sur un équipement portable de haute technicité et ultra sensible, un secteur clé pour l'industrie européenne, en particulier pour les applications médicales, pharmaceutiques et environnementales, l'équipe s'est employée à mettre au point des «laboratoires sur puces» d'un coût très abordable sans compromettre la vitesse, la sensibilité ni la simplicité d'utilisation des dispositifs. Quatre prototypes de leur technologie, réalisés durant le projet qui s'est achevé en février 2013, seront présentés à l'occasion de l'évènement.

Les nouveaux dispositifs consistent en un laboratoire sur puce («Lab-on-a-chip - LOC») intégré à une carte intelligente ou un traitement cutané, créant un puissant dispositif de diagnostic qui peut afficher ses résultats de test à l'aide d'un smartphone. Le dispositif est capable de détecter de très petites quantités ou concentrations de traceurs biomoléculaires tels que l'ADN ou l'ARN. Et ils ont déjà été adaptés à trois applications pertinentes: la détection des algues de façon à mesurer l'absorption de CO2 par la mer (et faciliter ainsi les projections des changements climatiques futurs); les tests de détection moléculaire des salmonelles dans les fermes et les abattoirs; et la surveillance du cancer colorectal ou de l'usage des médicaments chez les patients

Plusieurs autres projets du 7e PC, qui ont déjà été couverts lors de précédents articles traitant des TIC, seront également présentés dans le cadre de ce thème lors de l'ICT 2013. Le projet GRAPHENE a engendré une véritable explosion technologique depuis les expériences révolutionnaires réalisées sur le nouveau matériau il y a à peine 10 ans et récompensées par un Prix Nobel décerné aux professeurs Andre Geim et Kostya Novoselov, de l'Université de Manchester. La combinaison unique des propriétés supérieures du graphène en fait un matériau à fort potentiel applicatif dans une multitude de domaines. Parallèlement, le projet PRACE présentera son écosystème HPC (l'informatique hautes performances), compétitif au niveau mondial, et comment il contribue à la compétitivité de l'industrie paneuropéenne.

Connexion intelligente

Centré sur la mise en réseau, l'interfaçage et l'intégration (ainsi que la coopération internationale), ce secteur couvrira l'«Internet du futur», les nouveaux modes de «Connexion et d'utilisation des données», y compris l'usage du «nuage» et des données massives, et les nouvelles méthodes d'«interfaçage» (comme l'Internet des objets, le concept du M2M permettant des communications entre machines et l'interaction entre l'homme et les TIC).

Le projet I-SEARCH (3) visait le développement du premier moteur de recherche capable de traiter des types de multimédia spécifiques (texte, images 2D, croquis, vidéo, objets en 3D, audio et une combinaison de l'ensemble) et du contenu multimode (gestes, expressions faciales et mouvements des yeux), ainsi que des informations du monde réel (GPS, température, heure, capteurs météo ou objets RFID).

Achevé en décembre 2012, le projet a produit un cadre unifié pour l'indexation, le partage, la recherche et la récupération de contenu multimode et multimédia. Les technologies et idées innovantes introduites par I-SEARCH pourraient potentiellement être profitables à la grande majorité des industries et des citoyens européens par un élargissement du marché des services numériques, du partage des connaissances, du choix de contenus et de la distribution du contenu 3D.

En développant un format Internet du futur (standard RUCoD) et une application qui prend en charge divers types d'appareils (ordinateurs de bureau, tablettes et smartphones), l'équipe du projet a réussi à démontrer qu'il était possible d'effectuer des recherches d'images et d'objets 3D (données visuelles) à l'aide de requêtes «multicritères», même en dessinant à la main le genre d'image recherché! Preuve supplémentaire que la fusion complète des technologies est bien devenue une réalité!

Outre la diversité du contenu disponible, nous devrons également nous habituer à la présence des «systèmes de persuasion» qui nous entourent. Ils nous permettent d'interagir sans entraves avec tout un ensemble d'appareils, de réseaux et de services situés à proximité. Jusqu'à maintenant, ils étaient orientés sur l'individu plutôt que sur la communauté, mais avec l'effet néfaste de négliger le rôle important de la communication entre êtres humains dans la socialisation!

Le projet SOCIETIES (4) a permis de développer des zones de mise en relation communautaire, qui créent des réseaux dynamiques d'utilisateurs dans un contexte de conférence, ainsi que des services «Crowd-tasking» qui stimulent les communautés et la technologie en vue d'aider à promouvoir des initiatives spécifiques. L'évaluation de la confidentialité, qui montre la façon dont les services utilisent les informations confidentielles des utilisateurs et comment celles-ci sont protégées, et les «micro-accords», une sorte d'accord de niveau de service (SLA) peer-to-peer à petite échelle, font également partie des applications qui seront présentées.

De nos jours, la progression du contenu en ligne, l'accès à toute une gamme de réseaux et l'ampleur sans cesse croissante de l'interaction sociale via les technologies Internet ont introduit un nouvel ennemi à combattre dans notre lutte pour la sécurité: la cybercriminalité.

Le projet VIS-SENSE (5) a abouti au développement d'une analytique visuelle, notamment des méthodes d'exploitation et d'analyse des données, de visualisation des informations et d'interaction entre utilisateurs, qui est capable de traiter d'énormes quantités de données. Elle permet aux utilisateurs d'avoir une «vue d'ensemble» par le biais d'une analyse approfondie d'un nombre considérable d'évènements de sécurité, voire même l'identification des nouvelles stratégies criminelles au moment de leur apparition.

Grâce à la combinaison de l'analyse automatique et de la visualisation des données, les utilisateurs peuvent observer «ce qui se passe en coulisses». Et cette connaissance peut servir à améliorer les défenses automatiques contre les cybercriminels.

Mais ce n'est pas tout. Le thème «Connexion intelligente» de l'ICT 2013 proposera également des présentations de plusieurs autres projets déjà couverts dans des articles traitant des TIC: LINKEDTV , BEAMING , OPENAIRE et le «Future and emerging technology» (FET) Flagship «Human Brain Project» (HBP).

Culture, science et créativité

Ce secteur comportera des présentations sur la science numérique et l'éducation, la visualisation, les nouveaux outils créatifs et le patrimoine culturel. Un coin spécial pour «les jeunes qui montrent la voie» - ciblant les jeunes et la société au sens large - y sera aménagé et accueillera des projets de recherche, y compris des artistes et des expositions d'art.

Le projet 3D-COFORM (6) avait pour défi de faire de la «documentation 3D» un moyen pratique, efficace et abordable de rendre la documentation sur notre patrimoine culturel consultable sur le long terme. Le consortium du projet a réuni 19 partenaires, dont le Victoria and Albert Museum, au Royaume-Uni, le Louvre, en France, l'Autorité des musées florentins et le Musée des forums impériaux, en Italie, les Sites du patrimoine mondial à Chypre et les Musées d'État de Berlin, en Allemagne.

L'équipe du projet a créé un Centre virtuel de compétences en numérisation 3D et a collaboré avec Europeana, la bibliothèque numérique européenne. Elle a notamment produit un outil de démonstration permettant aux utilisateurs de visualiser des modèles 3D qui est exposé au Victoria and Albert Museum de Londres. L'utilisateur peut choisir un objet parmi toute une gamme de statuettes et céramiques pour en apprendre davantage sur son âge et son origine, et effectuer une rotation du modèle 3D de l'objet pour l'examiner sous tous les angles (et au-dessus et en dessous)!

Le projet ECHORD (7) visait à faire progresser la technologie de pointe en matière d'interfaces homme-robot et de sécurité, de mains robotiques et de manipulation complexe, de manipulateurs mobiles et de coopération, et de systèmes et robots connectés.

Coordonné par le Technische Universität München, en Allemagne, le projet s'est efforcé de renforcer la coopération européenne entre la recherche scientifique et l'industrie dans le domaine de la robotique. Au terme du projet, en septembre 2013, les partenaires du projet avaient mené plus de 80 expériences portant sur plus de 50 projets à petite échelle, dits «expérimentaux» et destinés à l'introduction à plus grande échelle d'un équipement robotique au sein des organisations de recherche européennes.

En ce qui concerne les robots humanoïdes, ces derniers seraient capables d'interagir de la manière la plus naturelle possible s'ils devaient travailler avec des humains. Ceci implique une combinaison de processus de perception, de communication et moteur opérant de façon coordonnée. Le projet HUMAVIPS (8), qui s'est achevé en janvier 2013, s'est employé à donner des capacités audiovisuelles aux robots humanoïdes, exploration, reconnaissance et interaction, de sorte qu'ils puissent se comporter de manière acceptable face à un groupe de personnes!

Par exemple, dans un groupe, un robot humanoïde devrait être capable d'analyser un espace peuplé, de situer chaque personne et de déterminer si telle personne le regarde et lui parle. Les humains semblent exécuter ces tâches facilement, mais pour les robots l'équipe du projet a dû leur adjoindre des compétences audiovisuelles, tels que le positionnement d'objets 3D, la localisation des sources de bruit et la reconnaissance des gestes, et les a mis à disposition sous la forme d'outils logiciels libres et gratuits .

Par ailleurs, deux autres projets du 7e PC qui ont déjà été abordés dans des articles précédents sur les TIC, CHESS et EXPEKT , seront également présentés dans le cadre de ce thème lors de l'ICT 2013.

Nous sommes impatients d'accueillir la communauté européenne des TIC pour leur présenter les derniers projets de recherche sur les TIC financés par l'UE, à l'occasion de l'ICT 2013, à Vilnius. La voie d'évolution naturelle aux technologies du futur est maintenant toute tracée en Europe du Nord!

Les projets présentés dans cet article étaient soutenus par le programme de soutien ICT-Policy au titre du CIP (programme-cadre pour la compétitivité et l'innovation) ou du septième programme-cadre (7e PC) de recherche:

(1) «Integrated quantum sensors»
(2) «Laboratory skin patches and smartcards based on foils and compatible with a smart-phone»
(3) «A unified framework for multimodal content search»
(4) «Self-orchestrating community ambient intelligence spaces»
(5) «Visual analytic representation of large datasets for enhancing network security»
(6) «Tools and expertise for 3D collection formation»
(7) «European clearing house for open robotics development»
(8) «Humanoids with auditory and visual abilities in populated spaces».

Liens aux sites web des projets:

- le 7e PC sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet FAST-DOT sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet ISENSE sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet LABONFOIL sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet I-SEARCH sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet SOCIETIES sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet VIS-SENSE sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet 3D-COFORM sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet ECHORD sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet HUMAVIPS sur CORDIS

Liens aux sites des projets:

- Site Internet du projet «Compact ultrafast laser sources based on novel quantum-dot structures»
- Site Internet «Integrated quantum sensors»
- Site Internet «Laboratory skin patches and smartcards based on foils and compatible with a smart-phone»
- Site Internet «A unified framework for multimodal content search»
- Site Internet «Self-orchestrating community ambient-intelligence spaces»
- Site Internet «Visual analytic representation of large datasets for enhancing network security»
- Site Internet «Tools and expertise for 3D collection formation»
- Site Internet «European clearing house for open robotics development»
- Site Internet «Humanoids with auditory and visual abilities in populated spaces»

Liens aux actualités et articles connexes:

- Article sur le blog de la commissaire Kroes sur la recherche sur les TIC: «The EU investing in innovation - new partnerships to support electronics and ageing well» (en anglais uniquement)
- Digital Agenda news: Programme de la conférence ICT 2013
- En vedette - Une approche pratique à la physique dans la salle de classe
- En vedette - Télétransportez-moi à la réunion!
- En vedette - Un accès libre avec la diffusion publique des résultats des projets de l'UE
- En vedette - Un partenariat paneuropéen pour des superordinateurs
- En vedette - La télévision et Internet: un mariage au paradis du divertissement
- En vedette - L'Internet du futur… un objet de beauté et de promesse
- En vedette - Bienvenue dans le monde des technologies futures et émergentes
- En vedette: Du cerveau électronique à la puissance mentale...

Autres liens:

- Site web de la stratégie numérique de la Commission européenne

Informations connexes