Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Évaluer la toxicité des nanoparticules utilisées pour le diagnostic médical

Des chercheurs ont développé des stratégies de test alternatives pour évaluer la nanotoxicité des matériaux utilisés dans le diagnostic médical. Une meilleure compréhension des mécanismes cellulaires de la toxicité permettra également d'élaborer des législations et des réglementations appropriées.
Évaluer la toxicité des nanoparticules utilisées pour le diagnostic médical
Les nanoparticules (NP), minuscules matériaux à l'échelle des atomes et des molécules, sont devenues omniprésentes alors que de plus en plus de composants et d'appareils incorporent de nouveaux nanomatériaux. De nombreux projets ont répondu ou s'intéressent aux impacts des NP sur les systèmes biologiques et, en particulier, sur la santé au travail dans les industries manufacturières. Le projet financé par l'UE du nom de NANOTEST s'est intéressé aux NP utilisées pour le diagnostic médical avec comme objectif d'obtenir des informations détaillées supplémentaires sur les effets des NP sur les systèmes biologiques.

Le consortium d'experts issus de champs multidisciplinaires a étudié les interactions de six nanomatériaux thérapeutiques représentatifs sur huit tissus et organes cibles particuliers. Les chercheurs ont caractérisé les NP et collecté de nouvelles informations concernant leur absorption, leur cinétique de transport et leurs effets toxicologiques. Selon le principe visant à améliorer, limiter et remplacer (ou les trois 'R' pour refine, reduce and replace), ils ont proposé des stratégies de test à haut débit alternatives basées sur des méthodes in vitro et in silico (informatiques). La batterie de tests a permis de développer des biomarqueurs adaptés pour chaque organe. De plus, ils ont permis d'identifier des problèmes qui peuvent gêner la détection des NP et/ou l'évaluation de leur impact sur les tissus biologiques. De plus, la recherche a mis en lumière les effets de l'agglomération et de l'agrégation des NP sur les résultats toxicologiques.

Les connaissances acquises concernant les effets des NP sur les cellules, les organes, les animaux et le sang permettront d'établir des législations et des réglementations pour une production, une utilisation et une élimination sures des NP. La base de données NANOTEST contient des informations sur des NP en provenance de divers projets portant sur la toxicité des NP. Elles seront incluses dans la plate-forme d'informations NanoHUB contenant des informations et une méthodologie nano-spécifiques, pour une analyse de métadonnées plus détaillée par la communauté scientifique et les décideurs politiques.

Le projet NANOTEST a constitué une contribution importante à la compréhension des effets de certaines NP sur des tissus et des organes cibles, ainsi que sur les mécanismes cellulaires sous-jacents. Des procédures de test in vitro et in silico standardisées pour évaluer la toxicité permettront de limiter le recours aux tests sur les animaux tout en augmentant la vitesse et la précision. La nanotoxicologie constitue un nouveau champ d'étude dont les fondations ont été renforcées, ce qui facilitera les développements futurs dans le domaine.

Informations connexes