Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

DIABAT — Résultat en bref

Project ID: 278373
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Allemagne

Le tissu adipeux brun comme thérapie de l'obésité

Au niveau mondial, nous comptons des milliards d'obèses. Des chercheurs financés par l'UE se sont penchés sur l'utilisation du tissu adipeux brun pour traiter des maladies métaboliques comme l'obésité et le diabète.
Le tissu adipeux brun comme thérapie de l'obésité
Les cellules adipeuses (ou adipocytes) sont de type blanc ou brun. Le tissu adipeux blanc est spécialisé dans le stockage de l'énergie chimique, et son excédent conduit à l'insulinorésistance et au diabète de type 2. Le tissu adipeux brun génère de la chaleur. Il est inversement proportionnel à l'âge et à l'indice de masse corporelle. Il arrive que du tissu adipeux brun soit localisé dans du tissu adipeux blanc, il est alors qualifié de BRITE (brown-in-white, brun dans blanc).

Des travaux récents ont souligné l'intérêt d'activer le tissu brun pour augmenter la consommation de glucose et réduire l'insensibilité systémique à l'insuline chez les personnes résistantes. Les chercheurs estiment qu'une petite cinquantaine de grammes de graisse brune activée conduirait à augmenter de 20 % la dépense quotidienne en énergie. Dans le cadre du projet DIABAT (Recruitment and activation of brown adipocytes as preventive and curative therapy for type 2 diabetes), des universités, des institutions de recherche et des sociétés de biotechnologie ont œuvré à l'activation des cellules adipeuses brunes afin d'augmenter ce taux métabolique pour combattre l'obésité.

Les chercheurs de DIABA ont mis au point de nouveaux modèles cellulaires et animaux ainsi que des protocoles courants et des procédures opérationnelles standard. À l'aide de ces outils et technologies, ils ont pu approfondir la différenciation, la fonction et la régulation physiologique des adipocytes bruns. Ils ont également identifié de nouvelles voies impliquées dans l'activation ou l'induction de la formation des cellules de tissu adipeux brun.

Afin de surveiller les paramètres métaboliques de la graisse brune, les scientifiques de DIABAT ont conçu des modules prototypes capables d'être assemblés en un dispositif de surveillance mobile destiné à l'homme. Ils ont également mis au point des techniques d'imagerie et d'analyse adéquates, et observé l'activité du tissu adipeux brun in situ chez l'homme. Une découverte intrigante et significative, l'acclimatation au froid aide à combattre l'insulinorésistance chez les patients atteints de diabète de type 2.

Les chercheurs ont détecté et validé un arsenal de composants nutritionnels et pharmacologiques qui modulent l'activation du tissu adipeux brun et BRITE. Un type d'acide biliaire a démontré l'activation humaine du tissu adipeux brun et la thermogenèse.

Les résultats des recherches de DIABAT ont été publiés dans plus de 120 documents à comité de lecture, des articles de revue, et de nombreuses publications conjointes. Ils ont également été diffusés via une brochure et des communiqués de presse.

Des thérapies axées sur le tissu adipeux brun pourraient traiter de façon durable et efficace les maladies métaboliques, sans les risques liés aux traitements conventionnels. Les résultats du projet ont ouvert la voie à la commercialisation des techniques régénératrices de DIABAT, qui devraient stimuler la compétitivité des sociétés européennes dans le secteur biomédical.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Obésité, tissu adipeux brun, maladie métabolique, diabète, BRITE, acclimatation au froid, acide biliaire