Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des progrès dans le traitement du neuroblastome

Le neuroblastome est un cancer pédiatrique associé à un mauvais pronostic. Pour résoudre cela, des chercheurs ont développé une technologie innovante pour administrer des médicaments au sein de la tumeur.
Des progrès dans le traitement du neuroblastome
Le neuroblastome est une tumeur neuro-endocrine solide agressive qui apparaît tôt dans l'enfance. Il a un taux de survie très faible et représente 15 % des décès imputés au cancer pour les enfants de moins de 15 ans. Certaines tumeurs sont souvent imperméables aux agents chimiothérapeutiques et résistent très bien aux traitements traditionnels.

Le projet NEUROBLASTOMA CHEMO (Chemotherapy of neuroblastoma), financé par l'UE, a cherché à améliorer ces statistiques alarmantes en concevant des traitements pharmacologiques avec une meilleure pénétration pour surmonter tout mécanisme de résistance. D'abord, les chercheurs ont évalué la distribution des médicaments anticancéreux dans les compartiments tumoraux intracellulaires, extracellulaires et vasculaires dans des xénogreffes in vivo provenant de plusieurs patients.

Ils ont observé que la distribution pharmacologique intra-tumorale du métabolite actif du nom d'irinotécane, était plus élevée dans les tumeurs métastatiques que dans les tumeurs primaires. Cela montre que le traitement de tumeurs chimiorésistantes peut être amélioré par des méthodes pharmaceutiques renforçant la pénétration dans la tumeur. Pour ce faire, le consortium a conçu un nouveau système d'administration médicamenteuse à base de nanofibres de polymères biocompatibles utilisés en tant que vecteurs de microcristaux d'irinotécane.

Le dépôt du système d'administration sur le lit de chirurgie suite à une opération de résection de tumeur a produit des résultats prometteurs dans les modèles précliniques de tumeurs solides pédiatriques. Des concentrations de médicament actif ont été détectées localement et ont réduit la récurrence tumorale et une réduction de la libération dans le sang a été observée.

Dans l'ensemble, les résultats de l'étude NEUROBLASTOMA CHEMO ouvre de nouvelles voies pour le traitement de neuroblastomes pharmacorésistants. La prochaine étape pour le projet est de transposer cette technologie brevetée en pratique clinique et de concevoir une étude de patients.

Informations connexes

Mots-clés

Neuroblastome, chimiothérapie, pénétration, système d'administration de médicament, irinotécane