Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

HCVPACK — Résultat en bref

Project ID: 277134
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Danemark

Des méthodes pour étudier le VHC

Le virus de l'hépatite C (VHC) est un problème de santé majeur dans le monde avec des millions d'individus infectés. L'efficacité limitée des traitements existants constitue une raison de revisiter la biologie du VHC.
Des méthodes pour étudier le VHC
Le VHC est une cause majeure de cirrhose du foie et de carcinome hépatocellulaire. Les options de traitement actuelles ont une efficacité limitée et aboutissent à une élimination effective du virus chez seulement environ 50 % des patients traités. De plus, le VHC présente une grande variabilité génétique, ce qui lui permet d'échapper aux médicaments et aux réponses immunitaires. Cette capacité remarquable est due au manque d'activité de vérification de la polymérase ARN virale et aboutit à la génération de génomes recombinants. De plus, cette diversité génétique empêche le développement de vaccins efficaces.

L'objectif principal du projet HCVPACK (Development of two complementary systems for the study of recombination and packaging of hepatitis C virus genomic RNA using fluorescent proteins and live imaging), financé par l'UE, était de développer des tests pour étudier la biologie de l'ARN du VHC. Ces tests ont permis d'estimer les fréquences de recombinaison du VHC sous différentes conditions et de détecter de l'ARN viral dans les cellules vivantes.

Les chercheurs ont démontré que le virus pouvait se recombiner de manière efficace sous forte pression sélective, même en l'absence de réplication. Ils ont observé que les génomes recombinants du VHC passaient par des cycles de recombinaison supplémentaires pour atteindre une meilleure forme et supprimer les séquences redondantes. Pris dans leur ensemble, les résultats de l'étude soulignent l'importance de la recombinaison dans l'évolution et le cycle de vie du VHC.

Pour visualiser le génome de l'ARN du VHC dans les cellules et examiner le mécanisme d'emballage et l'efficacité du VHC, les chercheurs ont étudié l'assemblage de différents génotypes viraux. Ils n'ont pas observé de différences significatives dans la répartition de Core et NS5A parmi l'ensemble des génotypes majeurs du VHC, ce qui laisse supposer l'existence d'un chemin d'assemblage commun pour toutes les souches. Le suivi de l'ARN génomique du VHC était basé sur la capacité d'insérer et de reconnaître des structures spécifiques tige-boucle au sein des génomes grâce à des protéines de liaison à l'ARN étiquetées de manière fluorescente. La détection a nécessité un système de microscopie hautement sensible couplé à un dispositif de caméra de pointe avec multiplication de charge électronique.

Pris dans leur ensemble, les analyses proposées ont la capacité de faire progresser la compréhension du cycle de vie du VHC, étant donné en particulier le rôle de la recombinaison virale dans le développement de la résistance aux médicaments. Cela va inévitablement aboutir à de nouveaux traitements pour améliorer les résultats en matière d'infection par le VHC.

Informations connexes

Mots-clés

VHC, virus de l'hépatite C, variabilité génétique, recombinaison, cycle de vie