Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'irrigation automatique au service de l'environnement

L'utilisation de systèmes d'irrigation s'est considérablement développée au cours des dix dernières années; cependant, l'inefficacité des systèmes peut entraîner des gaspillages d'eau et d'engrais. Une initiative financée par l'UE s'est intéressée à ce problème avec l'objectif de permettre aux agriculteurs de surveiller et contrôler avec précision leur utilisation de ces ressources.
L'irrigation automatique au service de l'environnement
Aujourd'hui, plus de 9 millions d'agriculteurs européens irriguent une superficie de terres équivalente à celle de la Grèce, soit 4,5 % de l'ensemble du territoire de l'UE. À l'avenir, ces terres devraient connaître une augmentation de la durée des périodes de sécheresse liée au changement climatique. Par conséquent, le recours à l'irrigation continuera à augmenter.

Le projet OPTIFERT («Development of an automatic irrigation and fertilization system») a travaillé à la recherche d'une solution à ce problème. Le consortium a développé un système d'irrigation automatisé innovant pour les exploitations agricoles de moyenne et de grande taille. Le système combine fertilisation et irrigation au cours d'une même étape et reflète une tendance qui progresse dans laquelle l'informatique permet aux agriculteurs de contrôler plus facilement la consommation d'eau et d'engrais.

Le système est composé d'un capteur de sol, d'un processeur de données et d'une unité de contrôle et de distribution, qui contrôle des paramètres clés du sol et les besoins des cultures en temps réel. Un logiciel de contrôle permet d'accéder à des bases de données sur la croissance des différentes cultures et sur les sols (type, structure et fertilité), ainsi qu'à des données économiques sur les coûts et les prix. Les prévisions météorologiques peuvent également être récupérées et intégrées dans le système. En outre, l'utilisateur peut ajouter des données, telles que des informations sur les cultures et les horaires de plantation.

Les données peuvent être collectées pour déterminer la dose correcte d'eau et d'engrais pour chaque stade de développement des cultures. Cela permettra de réduire la quantité de ces précieuses ressources utilisées par les agriculteurs, réduisant ainsi les impacts environnementaux, tels que la pollution des nappes phréatiques et l'eutrophisation des plans d'eau.

Le système OPTIFERT permettra également aux agriculteurs de faire des économies en limitant l'utilisation d'énergie et il les aidera à se mettre en conformité avec les exigences des législations environnementales. De plus, il permettra au secteur agricole européen de devenir plus compétitif sur le marché mondial.

Informations connexes

Mots-clés

Irrigation, eau, engrais, agriculteurs, irrigation automatique, système de fertilisation, eutrophisation