Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Étudier les sources de fer dans l'océan

Le fer (Fe) est l'élément métallique le plus important pour les écosystèmes marins étant donné son rôle dans la photosynthèse et la croissance du phytoplancton, par exemple. Des chercheurs ont examiné l'impact que pourraient avoir les changements dans l'approvisionnement en fer à la surface supérieure de l'océan sur le changement climatique.
Étudier les sources de fer dans l'océan
La motivation est que la disponibilité du fer dans l'océan peut affecter la productivité biologique et le taux de séquestration du carbone. Pourtant, les sources de fer dissous n'ont pas encore été exploitées et c'est pour cela que le projet ISOMAR («Sources and biogeochemical cycling of iron isotopes in marine environments»), financé par l'UE, a été lancé.

Les scientifiques visaient à déterminer si les sources océaniques du Fe, comme les cheminées hydrothermales, affichent des signatures d'isotopes différentes à celles des sources fluviales ou atmosphériques du Fe. Les différentes signatures d'isotopes peuvent indiquer différentes propriétés chimiques.

Les membres de l'équipe ont réussi à atteindre leur premier objectif, qui était de développer une nouvelle méthode pour mesurer les isotopes de Fe dans l'eau de mer. En fait, leur approche innovante est suffisamment précise pour mesurer des isotopes dans l'eau de mer profonde, les chimiques hydrothermales et les zones côtières.

Une partie de la recherche du projet a également impliqué une croisière vers le volcan Lo'ihi à Hawaii. Le domaine hydrothermal à cet endroit est un exemple d'un environnement où l'oxydation biologique et chimique du Fe peut apparaître simultanément. Il s'agit d'un site idéal pour étudier les sources métalliques et le cycle biogéochimique.

Des collaborations internationales ont été lancées pour mesurer les isotopes de Fe dans le Golfe d'Alaska et l'Indian River Lagoon en Floride, aux États-Unis. Jusqu'à présent, les résultats indiquent que le fer dans les eaux côtières possède une signature unique d'isotopes par rapport au Fe des fleuves.

Les premiers résultats de la recherche d'ISOMAR prouvent que les isotopes de fer sont d'importants indicateurs des sources océaniques de fer. Ces efforts aideront les autres à mieux évaluer l'interaction entre les changements climatiques et la disponibilité océanique du fer.

Informations connexes