Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Favoriser un avenir durable

Les travaux universitaires ne suffisent pas pour savoir comment aboutir en 2030 à une Europe durable à faible impact carbone. La contribution la plus importante pour créer un avenir viable viendra de ceux qui vivront ce futur.
Favoriser un avenir durable
Le changement climatique, l'accès à l'eau, l'épuisement des matières non renouvelables, la perte de biodiversité et de nombreux autres problèmes nous engagent à développer des politiques et des pratiques différentes. La prévision la plus réaliste est celle qui dit que l'avenir ne ressemblera en rien au présent. En fait, nous ne devons pas nous appuyer sur le passé pour nous orienter vers des modes de vie plus durables.

L'objectif du projet CRISP («Creating innovative sustainability pathways»), financé par l'UE, était de déterminer quel serait le mode de vie de demain et de créer des scénarios de durabilité innovants pour y parvenir. L'équipe a principalement mené des activités de définition de scénarios et d'analyse prospective de développement de voies de transition permettant d'accéder à cet avenir.

Les membres de l'équipe ont adopté une approche ascendante basée sur des discussions, des échanges et des délibérations avec d'autres parties prenantes sur différents aspects pour développer des voies de transition fiables vers l'avenir. Les membres du projet CRISP étaient issus de plusieurs pays d'Europe: Grèce, Hongrie, Lituanie, Pays Bas, Norvège et Royaume-Uni.

Le projet CRISP a organisé plusieurs ateliers dans tous les pays partenaires, et réuni des étudiants pour étudier leurs visions d'un avenir durable à faible impact carbone. Leurs visions et idées ont été synthétisées en trois conceptions de l'avenir.

Dans la vision One Ethical World, les chaînes d'approvisionnement sont mondialisées, les valeurs mondiales sont interprétées à l'échelle locale et les soins médicaux et la gouvernance au niveau mondial font l'objet de prévisions. Le commerce équitable remplace le libre-échange, et l'égalité sociale est généralisée dans les sociétés.

Dans la vision Local Community, l'identité régionale est forte avec une production et une consommation locales bien établies. La décentralisation, le végétarisme, la cohésion sociale, la responsabilité individuelle et la consommation collaborative sont les principales caractéristiques d'une communauté durable.

La vision i-Tech repose quant à elle sur la technologie et l'innovation. Le monde devient un lieu hautement concurrentiel où le risque est remplacé par des machines intelligentes. Aliments fonctionnels, énergie renouvelable et mobilité haute technologie à économie d'énergie sont privilégiés.

Ces visions ont été considérées comme l'aboutissement d'un processus de développement d'analyse prospective et de voie de transition, et des experts ont étudié des questions clés telles que la mobilité, l'énergie consommée par les foyers et l'alimentation. La viabilité et le caractère souhaitable des visions finales ont été étudiés en interrogeant des experts et en envoyant des questionnaires.

Informations connexes

Mots-clés

Avenir durable, Europe à faible impact carbone, scénarios de durabilité, analyse rétrospective, voie vers la transition