Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Jadis et maintenant: Utiliser les arbres pour cartographier le changement climatique

L'étude des caractéristiques des arbres peut fournir des informations sur la manière dont les arbres réagissent au changement climatique et aux conditions climatiques en général. Un récent projet a étudié ces caractéristiques dans les forêts russes pour mieux comprendre les cycles de réchauffement et de refroidissement dans l'hémisphère nord.
Jadis et maintenant: Utiliser les arbres pour cartographier le changement climatique
Les données des arbres comme la largeur des cernes, la taille des cellules et les données d'isotope peuvent donner aux scientifiques des indications sur la manière dont les forêts réagissent aux changements climatiques. En combinaison avec les données du climat historiques, les chercheurs du projet EU-ISOTREC, financé par l'UE, pourront savoir s'il existe un précédent à l'état actuel du réchauffement global.

Les chercheurs ont étudié les caractéristiques des arbres et l'environnement au cours de trois phases chaudes qui se sont produites au cours des 6 000 dernières années. Ils ont également étudié la relation entre les données climatiques et les isotopes de carbone et d'oxygène dans la cellulose dans différentes régions. Ils ont constaté des schémas cohérents entre les changements climatiques et la croissance des arbres. Les résultats de l'étude indiquent notamment que la période actuelle de réchauffement ne semble pas différente de celle qui s'est produite voici plus de 6 000 ans.

La réponse physiologique des arbres aux changements environnementaux a été étudiée dans différentes zones forestières de Russie. Les recherches ont démontré que les données d'isotope pouvaient prédire avec précision la manière dont les arbres se développaient différemment lorsque les conditions environnementales changeaient.

Le projet a surtout montré que le réchauffement récent n'est pas inhabituel par rapport aux périodes chaudes précédentes dans la région étudiée, même si la disponibilité en eau est inférieure. EU-ISOTREC a également offert de nouveaux outils pour la gestion forestière dans cette région.

Informations connexes