Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Combattre la céroïde-lipofuscinose neuronale

Les principaux responsables de la démence de l'enfant en Europe sont des troubles neurodégénératifs appelés céroïdes-lipofuscinoses neuronales (CLN). Ils entraînent des pertes de vision, une forme de démence, de l'épilepsie et une dégradation physique progressive menant rapidement au décès.
Combattre la céroïde-lipofuscinose neuronale
Le projet DEM-CHILD (A treatment-oriented research project of NCL disorders as a major cause of dementia in childhood), financé par l'UE, a été initié afin d'obtenir un moyen de détection rapide et peu coûteux de ces pathologies pour in fine, mieux les combattre. Le consortium du projet regroupe des chercheurs, des cliniciens, des spécialistes de l'éthique, des petites et moyennes entreprises (PME) de haute technologie, des patients et des associations familiales.

Il convient de noter le développement d'un nouveau réseau qui comprend des cliniciens NCL expérimentés originaires d'Europe et d'Inde. Ce réseau a permis de récolter le plus grand ensemble jamais obtenu de données cliniques et génétiques englobant tous les paramètres historiques des patients NCL. Les partenaires du consortium DEM-CHILD ont également développé une base de données en ligne qui sera continuellement mise à jour, même après la fin du projet.

L'un des résultats majeurs concernait le développement d'un algorithme diagnostic de ces pathologies, travail qui a fait l'objet de deux articles publiés dans des journaux scientifiques à comité de lecture. Le projet DEM-CHILD a pu développer un outil de diagnostic génétique rapide et peu coûteux, capable de détecter toutes les formes de NCL.

Les CLN ont ainsi été associées à certaines mutations génétiques comme CLN1, CLN2, CLN3. Les chercheurs ont réussi à développer une méthode enzymatique automatisée basée sur la spectrométrie de masse, capable de détecter les mutations génétiques des gènes CLN1 et CLN2 à partir de gouttes de sang séchées. Ils ont également réussi à identifier des modificateurs et des biomarqueurs des pathologies CLN3 et CLN1.

Les scientifiques ont de plus réussi à identifier une nouvelle voie de signalisation associée avec la maladie CLN3 susceptible d'être utilisée comme cible thérapeutique. En utilisant des modèles animaux, ils ont déterminé les modifications biochimiques spécifiques de CLN1. Ils ont également identifié un gène encore inconnu impliqué dans les CLN, le gène ATP13A2/CLN12.

Les partenaires du projet ont effectué des tests précliniques afin d'évaluer la possibilité d'une récupération de la vision par des thérapies géniques innovantes ou des transplantations intravitréennes utilisant des cellules souches neurales modifiées. Les résultats de ces essais se sont révélé prometteurs, suggérant que d'autres recherches concernant une approche neuroprotectrice pourrait également permettre de restaurer la vision des patients.

Ces travaux ont été diffusés par le biais de séminaires pédagogiques organisés par DEM-CHILD, le site du projet, des ateliers, des conférences, des publications, des articles, un document de diagnostic et même une vidéo d'enseignement.

La base de données patient du projet pourra être utilisée pour évaluer l'efficacité des soins palliatifs ou valider des thérapies expérimentales.

Les pathologies NCL sont déchirantes pour les patients et leurs familles. Des tests prénataux utilisant les outils développés par les chercheurs du projet pourraient identifier les cas NCL et prévenir l'incidence de cas supplémentaires pour ces familles déjà fortement affectées.

Informations connexes

Mots-clés

Céroïdes-lipofuscinoses neuronales, neurodégénératif, démence, DEM-CHILD, outil diagnostic basé sur la génétique