Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Du bore pour la chimie de synthèse

Des chercheurs financés par l'UE ont considérablement augmenté le nombre d'éléments de base disponibles pour les spécialistes en chimie de synthèse. Cela a permis d'obtenir de nouveaux composés fluorescents pour les capteurs biologiques et un thermomètre.
Du bore pour la chimie de synthèse
La chimie de synthèse industrielle repose sur un ensemble de ligands et de catalyseurs hautement sélectifs qui peuvent être utilisés pour produire une variété de produits chimiques fins intéressants. Ainsi, un élément clé de la recherche est le développement de nouveaux ligands et de catalyseurs pour des réactions connues qui manquent actuellement de composés stables ou pour de nouvelles réactions qui pourraient aboutir à de nouveaux produits.

Des chercheurs ont lancé le projet ANCNAC («Applications of new chiral nitrogen-based ligands in asymmetric catalysis»), financé par l'UE, pour développer une nouvelle famille de ligands à base d'azote (donneurs d'azote) comme alternative aux ligands à base de phosphore pour obtenir de nouveaux composés organiques. À cause du manque de réactivité ou d'énantiosélectivité dans les réactions catalysées au palladium (Pd), cuivre (Cu) planifiées au cours des premiers mois du projet, l'équipe de projet a décidé de changer d'orientation pour se concentrer sur la borylation des liaisons carbone-hydrogène (C-H) à l'aide de ligands azotés.

Les chercheurs ont eu beaucoup de succès dans leurs expériences de borylation de liaisons C-H. La conversion de liaisons C-H non réactives en liaisons C-bore (B) a permis la synthèse de nombreux intermédiaires pour la synthèse de produits chimiques fins à valeur ajoutée, dont des molécules importantes d'un point de vue biologique. Les chercheurs ont démontré une régiosélectivité complète (sélectivité pour un isomère spécifique d'un composé) à l'aide de l'aide de ligands facilement synthétisables et par conséquent disponibles. Les résultats ont été étendus à un processus de diborylation, pour synthétiser des produits diborylés qui peuvent être utilisés comme intermédiaires pour l'introduction de deux différents électrophiles (littéralement, qui aiment les électrons) pour donner des molécules asymétriques 2,6 disubstituées.

La recherche conduite a également amené les chercheurs à utiliser cette méthode de borylation de liaison C-H pour la synthèse de teintures fluorescentes borées. La nouvelle famille de fluorophores moléculaires s'est avérée électroniquement modulable et une émission de fluorescence modifiable a également été observée. Actuellement, l'équipement développe de nouveaux systèmes tels qu'un thermomètre fluorescent et des capteurs pour les systèmes vivants: un capteur à peroxyde d'hydrogène (H2O2) et un capteur de glucides.

Les recherches sur les réactions de borylation et de diborylation conduites dans le cadre du projet ANCNAC ont abouti à des découvertes importantes pour la chimie de synthèse et même la biomédecine. Les résultats devraient susciter la fabrication de nouveaux produits chimiques fins à valeur ajoutée et leurs applications, renforçant la position compétitive de l'industrie de production chimique de l'UE et de l'économie de l'UE.

Informations connexes