Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une nouvelle technologie des plastiques réduit considérablement la consommation de combustibles fossiles

Des scientifiques financés par l'UE ont mis au point des plateaux d'emballages alimentaires innovants avec des performances considérablement améliorées, une grande facilité d'utilisation et une moindre empreinte carbone par rapport au leader du marché.
Une nouvelle technologie des plastiques réduit considérablement la consommation de combustibles fossiles
Les petites et moyennes entreprises (PME) du secteur de la transformation des aliments sont confrontées à un marché européen et international où la concurrence est de plus en plus rude. Celles ne disposant pas d'une grande expertise technologique éprouvent les pires difficultés à développer des plateaux d'emballages alimentaires à moindres coûts et moindre impact environnemental. Le projet RPET-FC («Environmentally-friendly food-packaging tray with lower carbon footprint»), financé par l'UE, a réuni cinq PME et trois instituts de recherché pour traiter de ces questions.

Les scientifiques ont mis au point un plateau à base de polytéréphthalate d'éthylène (rPET) amélioré de nombreuses manières par rapport à celui du leader du marché. Les chercheurs ont développé trois formules différentes. L'une est le rPET 100 % de post-consommation. Une autre est le rPET 85 % de post-consommation avec d'autres matériaux pour de meilleures propriétés de scellement. La troisième est le rPET 85 % de post-consommation co-extrudé avec d'autres composants pour de meilleures propriétés de barrière de gaz (ex. jusqu'à 70 % de transmission de gaz oxygène en moins et 50 % de transmission de vapeur d'eau en moins). Les chercheurs ont en outre profité de l'opportunité pour évaluer le dépôt d'un antibiotique/antioxydant naturel (Citrox) sur l'emballage. Les essais ont démontré une activité antimicrobienne contre un large éventail de bactéries Gram (-) et Gram (+), notamment la salmonelle, l'escherichia coli et la campylobactérie.

Grâce au développement de nouveaux outils de thermoformage rPET et les formules de rPET, les chercheurs ont atteint des vitesses 75 % plus rapides et une amélioration de 90 % au niveau de la précision des découpes. Les plateaux sont également 30 % plus légers en raison d'une meilleure distribution des matériaux. La conception facilite en outre l'empilage rapide, le colisage et le transport en toute sécurité de divers aliments. Ensemble, les scientifiques ont proposé un produit supérieur avec une utilisation de matériel, des déchets et une consommation d'énergie considérablement réduits, pour une diminution de plus de 80 % de l'empreinte carbone.

De nombreux leaders de l'industrie alimentaire ont déjà témoigné leur intérêt. Selon les besoins exprimés, les partenaires prévoient des investissements supplémentaires pour passer d'un marché niche et devenir leader du marché européen dans la production de plateaux alimentaires rPET innovants. Le brevet et les connaissances résultant de ces travaux seront franchisés aux responsables du thermoformage dans le monde entier pour s'assurer que l'offre réponde à la demande.

Informations connexes