Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De l'énergie à partir des déchets des pressoirs à olives

Le secteur européen de production d'huile d'olive, le plus important dans le monde, produit chaque année près de 6 millions de tonnes de déchets. Des chercheurs ont étudié comment utiliser ces déchets comme source d'énergie renouvelable, ce qui améliorerait la durabilité économique et environnementale du secteur.
De l'énergie à partir des déchets des pressoirs à olives
Les déchets des pressoirs à olives peuvent être gazéifiés pour produire de l'hydrogène utilisé comme carburant, ou digérés par des microorganismes anaérobies pour produire du méthane. Ils peuvent aussi être brûlés pour libérer de l'énergie, servir d'aliments pour les animaux ou d'engrais.

L'UE a financé le projet RESOLIVE («Adaptation of renewable energies technologies for the olive oil industrie») en vue d'étudier l'adéquation de ces approches à divers types de pressoirs à olives. Une partie des travaux a été consacrée à réaliser un système prototype de gazéification, et à optimiser les techniques de production de biogaz.

Les chercheurs ont commencé par évaluer les besoins du secteur européen de l'huile d'olive. Ils ont ensuite passé en revue les méthodes de réutilisation et de valorisation des déchets, déterminant les lacunes et les meilleures pratiques. Ils ont conçu et construit un prototype du système de gazéification, et l'ont testé dans un pressoir en Espagne. D'autres travaux pourraient être nécessaires afin de l'optimiser.

Concernant la digestion anaérobie, l'équipe a analysé globalement les type de substrats utilisables (déchets des pressoirs, brindilles et feuilles séparés ou en mélange). Elle a aussi évalué les besoins en termes d'additifs et de traitement préalable.

Le compostage est une autre possibilité, car les déchets des pressoirs contiennent en grande quantité de l'azote, du phosphore, du potassium et du magnésium. Les chercheurs ont constaté que ces déchets conviendraient très bien comme engrais pour les exploitations possédant des terres agricoles en plus d'un pressoir de taille moyenne à petite.

Les déchets représentent aussi une option abordable pour l'alimentation animale, dans le cas des systèmes à pression et des pressoirs à trois phases qui ne génèrent pas beaucoup de déchets. Pour les pressoirs de plus grande taille, cette option n'est rentable que si les animaux à nourrir sont à proximité.

Enfin, la combustion des déchets convient à tous les types de pressoirs pour alimenter des maisons particulières ou le réseau électrique. Le produit sec pourrait être vendu dans ce but.

Les informations recueillies par le projet serviront de guide pour que les producteurs d'huile d'olive sélectionnent les options d'énergies renouvelables qui leur conviennent le mieux. À long terme, ceci renforcera la compétitivité du secteur ainsi que son respect de l'environnement.

Informations connexes