Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un contrôle continu de la sécurité des navires en mer

Les navires de mer peuvent subir des dommages importants à cause de défaillances structurelles. Un projet financé par l'UE a cherché à développer une méthode avancée pour trouver les défauts et la corrosion dans des zones critiques pour la sécurité, sans qu'il soit nécessaire de sortir le navire de l'eau.
Un contrôle continu de la sécurité des navires en mer
Le projet SHIP INSPECTOR a étendu la logique et les opportunités offertes par le contrôle de la santé structurelle des structures d'ingénierie critiques pour la sécurité aux VLCC (Very Large Crude Carriers - superpétroliers) et aux ULCC (Ultra Large Crude Carriers – ultrapétroliers). L'approche consistait à prendre en compte les nombreux inconvénients du travail en chantier naval (par exemple, le temps d'arrêt causé par le passage en cale sèche, la fatigue des opérateurs, les conditions dangereuses, les inspections manuelles et le fort taux d'accidents du travail). Dans ce contexte, les partenaires du projet ont cherché à développer une nouvelle technique de détection des défauts sur les plaques en acier de ces navires.

L'objectif principal était d'appliquer des méthodes de tests par ultrasons longue portée (TULP) dans le développement d'un système de contrôle permettant de détecter des défauts dans les structures de coque de navire. Le travail du projet a inclus des dimensions de recherche, de démonstration, de dissémination et d'exploitation, ainsi que le développement de recommandations.

Les chercheurs ont rempli leurs objectifs avec la livraison d'un rapport d'enquête sur les besoins des petites et moyennes entreprises (PME) et un accord sur des pièces et des navires de test. Un détecteur de défauts par TU et un réseau linéaire par commande de phase de TU ont été développés pour obtenir une procédure optimisée pour les scénarios d'inspection définis.

Parmi les autres objectifs scientifiques et techniques atteints, on peut citer le développement de méthodes pour des techniques de réseaux à commande de phase, l'analyse du signal et du développement logiciel, et la conception et l'analyse d'un dispositif d'application de charge pour réseau à commande de phase. L'objectif de ce dernier était de permettre l'ingénierie de prototypes robustes qui peuvent résister à des environnements tels que ceux dans lesquels les navires se retrouvent en situation réelle. Vers la fin de la période de projet, une étude expérimentale et une évaluation ont également été réalisées, dont les résultats ont été présentés lors de la réunion finale du projet SHIP INSPECTOR.

La technologie développée par le consortium du projet, qui inclut des PME, aidera les opérateurs, les sociétés de classification et les agences de régulation à gérer les risques de manière plus efficace. De manière importante, une fois mis en œuvre, les progrès globaux réalisés dans le cadre du projet SHIP INSPECTOR permettront de réduire les dangers rencontrés par les inspecteurs des navires qui sillonent les mers, ainsi que les blessures et les décès dans le secteur de la maintenance et de l'inspection des navires.

Informations connexes