Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un centre virtuel de recherche en génétique médico-légale

Des chercheurs de l'UE ont mis au point et amélioré des techniques et infrastructures associées à certains cas d'identification génétique à partir de l'ADN. Il s'agit du terrorisme, de l'identification des victimes de catastrophes, du crime organisé et des menaces pesant sur la sécurité publique.
Un centre virtuel de recherche en génétique médico-légale
La génétique médico-légale est un domaine très innovant des sciences appliquées qui aura des conséquences importantes sur la sécurité des citoyens de l'UE. En utilisant des méthodes génétiques pour identifier les délinquants et en créant des bases de données nationales d'ADN, cette technologie pourrait cependant entraîner des violations des lois en matière de respect de la vie privée. Des applications telles que l'utilisation de la génétique pour prévoir les caractéristiques visibles d'une personne sont également sources de préoccupation.

Le projet EUROFORGEN-NoE (European forensic genetic Network of Excellence) a donc créé un centre européen virtuel de recherche en génétique médico-légale, pour s'intéresser à ses aspects sociaux, juridiques et éthiques. Celui-ci comprend une banque de ressources virtuelle sur les aspects éthiques, juridiques et sociaux de la génétique médico-légale, qui contient une sélection de documents sur les politiques et les pratiques.

Les membres du consortium ont mis en place une infrastructure de formation en génétique médico-légale et développé un programme de formation postuniversitaire. Ils ont produit une série de vidéos pédagogiques intitulée « La génétique médico-légale expliquée », qui est destinée au grand public.

Plusieurs nouveaux partenaires de recherche ont été intégrés et des progrès importants ont été réalisés en ce qui concerne l'analyse de l'ADN dans le domaine médico-légal. Les principales avancées comportaient des accords sur des ensembles de marqueurs d'ARN messager, de microARN et d'ADN épigénétique pour l'identification des fluides corporels et des tissus humains à partir d'échantillons provenant de scènes de crime.

EUROFORGEN-NoE a d'autre part publié un ensemble prototype de marqueurs pour prévoir l'origine biogéographique d'un délinquant inconnu, par exemple à partir d'un échantillon biologique relevé sur une scène de crime, ainsi qu'un ensemble mondial d'échantillons d'ADN pour tester ses capacités de prévision.

Les partenaires du projet ont développé un logiciel open-source pour interpréter des profils d'ADN complexes, simuler des expériences médico-légales de réaction en chaîne par polymérase et effectuer la déconvolution de mélanges complexes pour trouver les profils probables à partir d'échantillons de traces ADN mélangées. Ils ont également mené le premier « audit sur la législation relative à l'ADN en Europe » et abordé l'impact social de cette technologie en élaborant un rapport complet à l'échelle européenne sur la façon dont le public perçoit les analyses d'ADN médico-légales.

Les activités d'EUROFORGEN-NoE et son Centre virtuel ont amélioré la collaboration entre les groupes de travail scientifiques, les parties prenantes et les utilisateurs concernés. L'initiative a également joué un rôle essentiel dans l'intégration à long terme des efforts de recherche et garanti une qualité élevée et durable des enquêtes, au bénéfice du secteur de la sécurité en Europe.

Il est possible d'accéder à un grand nombre de vidéos réalisées dans le cadre du projet, dont Conférence de diffusion internationale d'EUROFORGEN - Venise, 23 juin 2016 et
180 secondes pour l'avenir de la génétique médico-légale. Il existe également des vidéos produites par des partenaires d'EUROFORGEN, qui forment un ensemble complet de « Questions et réponses ».

Informations connexes

Thèmes

Security

Mots-clés

Génétique médico-légale, phénotypage de l'ADN, sécurité publique, EUROFORGEN-NOE, Centre virtuel de recherche en génétique médico-légale