Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Repenser les procédés d'usinage

Une équipe de recherche européenne a développé une nouvelle approche du meulage industriel. En gelant un fin brouillard de réfrigérant, ils ont radicalement réduit les coûts et la quantité de ressources utilisées pour ce procédé courant de finition des métaux.
Repenser les procédés d'usinage
Le meulage est un élément essentiel de la finition des composants industriels, qui est utilisé dans la fabrication de nombreux objets du quotidien, qui vont des roulements à bille aux moteurs d'avion, en passant par la microélectronique.

Cependant, les techniques actuelles utilisent beaucoup d'énergie, dont une grande partie est convertie en chaleur. La solution consiste à appliquer de grandes quantités de réfrigérant sur la zone de contact, ce qui utilise à son tour des quantités significatives d'énergie et suscite encore une perte d'efficacité. L'élimination du liquide réfrigérant usé est très coûteuse pour les producteurs; en effet, au total, le meulage représente typiquement environ 15% du coût de fabrication d'un produit.

Des systèmes efficaces pour d'autres processus de machines, tels que le forage, le tournage ou le fraisage, utilisent un fin brouillard de liquide réfrigérant directement sur le zone contact entre l'outil et la pièce. En revanche, l'adaptation de ces techniques au meulage a été difficile car il n'y a pas d'angle bien défini.

Le projet CAMEL-MCG , financé par l'UE, s'est attaqué à ce problème. L'équipe de recherche internationale, composée d'institutions de recherche de pointe et de partenaires industriels, a trouvé une solution en utilisant deux jets. Le premier envoie un fin jet d'huile qui couvre les pores de la roue de meulage, tandis que le second émet un gaz qui gèle ce lubrifiant sur les surfaces de la zone de contact et garantit son adhérence tout au long du processus, ce qui permet d'éviter les dommages dus à la chaleur et protège le produit.

À partir d'une analyse du cycle de vie, le nouveau système devrait réduire les déchets et la consommation d'énergie de 40% pendant le processus de meulage, tout en réduisant le coût de production par pièce de 20% en termes d'énergie, d'utilisation de réfrigérant et d'élimination des déchets.

Les résultats du projet CAMEL-MCG ont le potentiel pour avoir un impact économique significatif sur l'industrie manufacturière de l'UE, en rendant plus efficace ce processus industriel omniprésent.

Informations connexes