Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des métaux de haute qualité pour les avions et les appareils médicaux

Les composants métalliques utilisés dans le secteur médical et dans l'aéronautique doivent répondre aux exigences du zéro défaut. Les technologies d'inspection à ultrasons pourraient bientôt aider les fabricants de pièces pour automobiles à étendre leurs gammes de produits.
Des métaux de haute qualité pour les avions et les appareils médicaux
Les composants métalliques sont partout et il existe une variété de techniques de traitement différentes pour répondre à la demande. Les pièces mécaniques pour les voitures, les machines électriques et les moteurs sont souvent fabriquées par frittage (chauffage pour accroître la force par liaison atomique) de poudres métalliques, le procédé clé de la métallurgie des poudres (MP). La conquête de parts de marché pour des pièces ayant des géométries complexes et une tolérance zéro en matière de défauts, comme celles utilisées dans l'aéronautique et le secteur médical, exige une assurance qualité optimisée et de nouveaux mécanismes de détection des défauts.

Le projet SINTEST , financé par l'UE, a cherché à combler les lacunes technologiques pour évaluer la structure interne des pièces frittées à l'aide d'un outil d'inspection en ligne à base d'ultrasons. L'instrument consiste en une tête à ultrasons positionnée sur un bras robotisé à six axes, associée à un logiciel de traitement d'image. Il peut être facilement placé à côté d'une bande transporteuse de production pour inspecter les pièces frittées qui passent sur la bande transporteuse.

Les chercheurs ont exploité les ultrasons avec procédé d'échos d'impulsions communément utilisés dans les diagnostics médicaux pour transmettre des impulsions d'ultrasons de courte durée dans le matériau. L'écho résultant a permis une détection fiable et rapide des fissures sub-superficielles constituant une menace directe sur les performances, ainsi qu'une cartographie de densité globale pour identifier les défauts internes qui pourraient entraîner des défaillances à moyen terme.

Les résultats des tests préliminaires pour les inspections de pièces et ferrites PM standard, ainsi que de céramiques préparées à partir d'oxyde de fer, se sont avérés très prometteurs.

Une optimisation approfondie à l'échelle industrielle devrait aboutir à la commercialisation, avec un impact important sur le marché de la PM et la compétitivité des petites et moyennes entreprises européennes qui en dépendent.

Informations connexes