Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des médicaments innovants contre les troubles neurodégénératifs

La neurodégénerescence affecte la qualité de vie des patients et de leurs familles et a des répercussions socio-économiques plus vastes. Pour découvrir de nouvelles approches thérapeutiques, un groupe de chercheurs européens a développé de petits peptides à perméabilité cellulaire qui ciblent plus spécifiquement les voies de signalisation impliquées dans les maladies neurodégénératives.
Des médicaments innovants contre les troubles neurodégénératifs
À l'heure actuelle, une personne sur trois dans les pays développés souffre d'un trouble neurodégénératif, et rien qu'en Europe, plus de 500 millions de personnes sont touchées. Ainsi, le budget pour traiter les troubles cérébraux dépasse le budget total accordé au traitement des maladies cardiovasculaires et du cancer.

L'initiative financée par l'UE intitulé CPADS visait à développer des solutions thérapeutiques innovantes pour les troubles neurodégénératifs communs. L'idée à l'origine du projet était de synthétiser les peptides à perméabilité cellulaire qui peuvent manipuler les voies biologiques impliquées dans les évènements dégénératifs qui provoquent la mort cellulaire neuronale.

Ces peptides présentent un excellent moyen de bloquer les voies de signalisation intracellulaire ou les complexes protéiques intracellulaires. Notamment, en plus de leur exploitation thérapeutique, les peptides à perméabilité cellulaire sont d'importants outils pour la création de modèles animaux de la maladie. Les résultats du projet et ses objectifs sont disponibles sur le site web du projet .

Les scientifiques du projet CPADS se sont concentrés sur les maladies de Parkinson et d'Alzheimer (MP et MA) comme paradigme pour l'identification et la caractérisation de ces peptides thérapeutiques. Plus de 12 peptides prospectifs ont été testés pour leur implication dans les principales voies de signalisation contribuant à la neurodégénérescence.

Le dépistage in vivo a mis en évidence le peptide D-JNKI1 en tant que traitement pour la MA et le peptide concurrent GluN2A/PSD-95 en tant que méthode d'amélioration du comportement moteur dans un modèle expérimental de la MP. Les chercheurs exploitant des peptides à perméabilité cellulaire pour bloquer les voies de transduction spécifiques ont généré un modèle animal innovant de MA sporadique qui pourrait se révéler utile pour le dépistage de médicaments.

Ensemble, les résultats de l'étude CPADS ont démontré le potentiel des peptides à perméabilité cellulaire à agir en tant que traitement expérimental pour les troubles neurodégénératifs. L'évaluation de ces médicaments innovants au niveau clinique déterminera leur efficacité en tant que futures stratégies thérapeutiques.

Informations connexes