Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Assurer la qualité et l'homogénéité du vin

Des chercheurs ont créé un outil prototype pour surveiller la concentration des marqueurs de fermentation pendant la production viticole. L'outil promet d'être une alternative abordable permettant de gagner du temps par rapport aux techniques de contrôle actuelles, et pourrait rendre les petits viticulteurs européens plus compétitifs.
Assurer la qualité et l'homogénéité du vin
Le contrôle de la qualité au cours de la phase de fermentation est la clé de l'excellence dans la production viticole. Traditionnellement, ce processus nécessite un travail très long de préparation et de purification d'échantillons, sujet aux erreurs humaines.

Ainsi, les petites et moyennes entreprises (PME) viticoles en particulier ont besoin d'un outil rapide et fiable de contrôle en temps réel, qui soit à la fois économique et facile à utiliser. Le développement d'un outil de ce type a été lancé par le projet VITISPEC, financé par l'UE.

Des PME ont collaboré de manière active avec des chercheurs et des partenaires industriels pour définir leurs besoins technologiques. Des méthodes analytiques de référence ont ensuite été précisées pour les paramètres de fermentation comme les concentrations en alcool et en sucre.

Comme ces molécules ont des structures chimiques différentes, elles génèrent une empreinte d'absorption de lumière distincte lorsqu'elles sont exposées à la lumière infrarouge. Les chercheurs ont exploité ce phénomène dans leur nouvel outil de contrôle, ainsi qu'une technique d'échantillonnage qui évite d'avoir à filtrer les échantillons.

L'outil configuré en laboratoire a été amélioré sous forme de prototype préconcurrentiel pour une intégration aisée dans les installations viticoles modernes. Cela reposait sur une conception modulaire, consistant en une unité de mesure, un ordinateur, une interface utilisateur et une unité pour la manipulation des déchets liquides et des solutions de lavage.

Les chercheurs ont ensuite validé le prototype au cours de vendanges en Espagne, dans les installations d'un des partenaires industriels du projet. L'outil a permis de prédire avec précision les niveaux d'éthanol et de sucres fermentables, mais le travail doit se poursuivre pour atteindre les mêmes résultats pour le glycérol et les acides.

Les membres du consortium espèrent que les améliorations du prototype en feront un système viable commercialement et un instrument abordable pour les PME et les viticulteurs indépendants. Cela devrait améliorer la qualité et l'homogénéité de leurs vins, renforçant ainsi leur position sur le marché, et par conséquent la position de l'Europe comme un leader mondial de la production viticole. De plus, l'outil présente le potentiel pour être appliqué à la production de bière, de boissons distillées, les eaux de vie, les liqueurs et les jus.

Informations connexes