Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

GRIP — Résultat en bref

Project ID: 284905
Financé au titre de: FP7-TRANSPORT

Des navires plus écologiques et à meilleur rendement énergétique

Environ 90% du commerce mondial dépend de l'industrie du transport maritime international. Des scientifiques financés par l'UE développent actuellement une technologie pour réduire la consommation de carburant et minimiser l'impact environnemental de ce secteur.
Des navires plus écologiques et à meilleur rendement énergétique
Le projet GRIP («Green retrofitting through improved propulsion»), qui était financé par l'UE, a été lancé dans l'objectif de réduire la consommation de carburant de l'industrie de 5% (pour une réduction individuelle de 10% par navire). On pourrait atteindre cet objectif en installant dans les navires existants des dispositifs permettant d'économiser l'énergie (ESD, de l'anglais energy-saving devices) qui contribueront à réduire les émissions de CO2 grâce à des économies de carburant. Le projet rassemble des instituts hydrodynamiques de classe mondiale, des concepteurs d'hélices, un exploitant européen de navire et un chantier naval européen, une association de ports et une société de classification.

Le projet GRIP fournira des informations quant aux exigences en termes de conception et aux procédures détaillées relatives aux ESD grâce à une analyse sans précédent de l'interaction entre la coque et l'hélice et de l'intégrité structurale des ESD. Les scientifiques fourniront un outil qui permet aux propriétaires de navires d'étudier les économies et les coûts liés à l'installation d'un ESD sur un navire et ainsi de sélectionner le dispositif approprié pour leur service.

Trois groupes d'ESD sont en cours d'évaluation: le dispositif de tourbillon longitudinal préliminaire, le dispositif de post-tourbillon longitudinal et le dispositif de récupération après des dégâts causés au moyeu. Au vu du manque de données fiables sur la performance, l'équipe complète actuellement une base de données disponible pour une utilisation ultérieure par ce projet et d'autres. Les scientifiques ont déjà commencé à travailler sur le modèle de coûts afin de déterminer les revenus potentiels associés à un investissement. En outre, ils ont soigneusement sélectionné les modèles à utiliser pour l'analyse des flux et de la conception des ESD.

Un ESD spécifique a été sélectionné pour l'analyse structurelle et les scientifiques étudient actuellement la définition de charge, y compris la vibration induite par le mouvement. En outre, les chercheurs ont choisi le navire de référence, et la procédure entièrement automatisée pour l'optimisation de l'ESD a été démontrée avec succès. Enfin, l'équipe a fait de grands progrès en termes de définition des essais de validation.

Dans la période à venir, le consortium finalisera les outils de simulation représentant le processus de modernisation. La réalisation des objectifs du projet devrait permettre de considérablement réduire les émissions de CO2 générées par l'industrie internationale du transport maritime grâce à l'utilisation d'ESD caractérisés et sélectionnés par des experts.

Informations connexes

Thèmes

Transport