Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'élargissement des biomarqueurs pour les maladies cardiovasculaires

Les chercheurs ont identifié d'importants nouveaux biomarqueurs pour évaluer le risque de maladies cardiovasculaires au sein des populations européennes.
L'élargissement des biomarqueurs pour les maladies cardiovasculaires
L'incidence élevée des maladies cardiovasculaires constitue un fardeau socio-économique dans les pays développés. Des recherches cliniques approfondies ont identifié des biomarqueurs permettant de prédire le risque de maladie cardiaque, mais leur impact comparatif entre différentes régions européennes et leur rôle dans la recherche d'une médecine personnalisée demeurent incertains.

Pour résoudre ce fait, le projet BIOMARCARE (Biomarker for cardiovascular risk assessment in Europe), financé par l'UE, a utilisé des cohortes européennes pour réaliser une détermination des biomarqueurs à grande échelle. Les chercheurs ont visé à donner une vue d'ensemble de la valeur prédictive des biomarqueurs existants et émergents.

BIOMARCARE a employé des technologies quantitatives (protéomique, transcriptomique, métabolomiques et ARNmi) pour identifier des biomarqueurs innovants sur la base de leur association avec des risques cardiovasculaires et du phénotype des maladies.

Le consortium a validé les biomarqueurs existants et émergents au sein de la population européenne et des cohortes de maladies et a cherché à identifier ceux utiles à l'évaluation des risques cardiovasculaires. Après avoir évalué les différentes populations européennes, les chercheurs ont identifié et validé des biomarqueurs cardiovasculaires comme la troponine I ultrasensible, la NT-proBNP ainsi que de nouveaux marqueurs tels que les métabolites et les micro-ARN.

Les partenaires de BIOMARCARE ont créé un centre de traitement des données centralisé qui harmonise les données provenant des différents sites de l'étude et prépare ces analyses.

Ces résultats contribueront à une stratégie de réalisation de la prédiction des risques individualisés des maladies cardiovasculaires. L'association des biomarqueurs avec des choix de mode de vie et des médicaments appropriés devrait aider à formuler des politiques de santé et potentiellement réduire l'incidence des maladies cardiovasculaires.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Biomarqueurs, maladie cardiovasculaire, BIOMARCARE, troponine I, microARN, omique