Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Unis contre l'épidémie de dengue

Environ 400 millions de cas de dengue au monde soulignent le besoin pour une meilleure gestion de la maladie ainsi qu'un contrôle et une thérapie efficaces de la transmission. Le financement européen soutient les scientifiques dans cet effort.
Unis contre l'épidémie de dengue
Suit à une récente épidémie de dengue à Madère, l'Organisation mondiale de la santé a tiré la sonnette d'alarme quant à l'incidence de la maladie et la fréquence des épidémies. En effet, la distribution mondiale de la maladie a atteint des niveaux sans précédent avec davantage de pays rapportant des cas de dengue.

À l'heure actuelle, aucune thérapie ou vaccin n'existe et la gestion clinique de la maladie comprend notamment le suivi attentif et l'utilisation de la thérapie des fluides intraveineuse. Les activités du projet IDAMS (International research consortium on dengue risk assessment, management, and surveillance), financé par l'UE, abordera le besoin de nouveaux outils de diagnostic et cliniques pour la gestion de la dengue.

Le consortium reposera sur des paramètres cliniques et de laboratoires ainsi que sur des biomarqueurs immunologiques pour faire la distinction entre la dengue et d'autres maladies courantes. IDAMS se concentrera également sur la cartographie mondiale de la dengue et évaluera les scénarios possibles de propagation à d'autres régions à l'avenir. Le développement d'une alerte précoce efficace et abordable et de systèmes de réponse à l'épidémie relève d'une importance égale.

IDAMS se penche sur les patients touchés par la dengue afin d'identifier des corrélats de dengue grave cliniquement utiles parallèlement à des marqueurs qui détectent l'évolution de la maladie en des formes graves. Les outils de diagnostic innovants sont actuellement mis au point pour stimuler l'efficacité, la sensibilité et la vitesse de la détection de la dengue. La recherche active portant sur un vaccin efficace est également en cours et un des piliers du projet est de délimiter les mécanismes de l'immunité protectrice.

Des efforts considérables ont été faits quant à la prévision des épidémies. Les membres d'IDAMS ont révisé les pratiques actuelles en termes de systèmes de surveillance de la dengue et leur impact sur le contrôle de la dengue. En associant les données épidémiologiques provenant de différents pays, ils ont généré un modèle de prévision de la maladie. Sur la base de ce modèle, les facteurs de risques majeurs semblent être la température, la présence des cas de dengue et l'âge des personnes contaminées par cette dernière.

Parallèlement aux cartes de distribution du vecteur, aux données climatiques et socio-économiques, ces informations fourniront des estimations sur la distribution mondiale de la dengue jusqu'en 2080. De telles données devraient également permettre le développement de meilleurs outils, politiques et lignes directrices pour prévenir ou endiguer la transmission de la dengue.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Dengue, épidémie, vaccin, biomarqueur, modèle de prévision