Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

PERSEUS — Résultat en bref

Project ID: 287600
Financé au titre de: FP7-ENVIRONMENT
Pays: Grèce
Domaine: Ressources aquatiques, Environnement

Les zones marines et les politiques de recherche

Des fonds européens ont permis aux océanographes et aux autorités de réagir face aux risques écologiques pour le littoral.
Les zones marines et les politiques de recherche
La réponse aux problèmes écologiques frappant les côtes d'Europe méridionale réside dans une structure de gestion des recherches impliquant les chercheurs, les décideurs politiques et le public. Le projet PERSEUS (Policy-oriented marine environmental research in the southern European seas) a mis ce programme en place, ce qui a favorisé la compréhension et des décisions éclairées conformes à la directive-cadre «stratégie pour le milieu marin» (DCSMM).

Plus particulièrement, le projet a proposé de nouveaux outils visant à évaluer l'état de l'environnement. L'équipe a également amélioré et élargi les systèmes d'observation en place. Un petit navire océanographique novateur a été mis au point. Il a d'ailleurs été utilisé pour les relevés.

Un inventaire complet des systèmes d'observation océanique pour les mers d'Europe méridionale, la Méditerranée et la mer Noire, ainsi que les conclusions quantitatives sur les lacunes et les besoins en matière d'observation a été dressé. Le projet s'est également concentré sur les outils d'évaluation des propriétés de l'écosystème dans les mers d'Europe méridionale. Par ailleurs, les outils de modélisation en vue de l'identification des zones de ponte des thons et la dynamique des méduses ont pu être étudiés.

Les partenaires du projet PERSEUS ont œuvré à la mise en place à venir des stratégies d'adaptation et des programmes de gestion, dans la lignée de la DCSMM. Des recherches ont été menées sur un cadre d'orientation pour la directive (APF pour «adaptive policy framework» adaptive policy framework en anglais) et ses composants, une boîte à outils et les plateformes des parties prenantes.

Le projet a organisé un cours d'été et une formation complémentaire pour les pays de l'Organisation de coopération économique de la mer Noire (OCEMN), ainsi que des visites pédagogiques.

Les résultats du projet permettront sans nul doute aux parties prenantes de faire des choix plus éclairés et plus efficaces. Ils favoriseront par ailleurs la cohérence de l'évaluation de l'état écologique en vertu de la DCSMM et des conventions régionales sur le milieu marin.

Informations connexes

Mots-clés

Marine, zones côtières, PERSEUS, mers d'Europe méridionale, mer Méditerranée, mer Noire