Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un nouveau système pour surveiller la santé animale dans l'exploitation

Un effort de recherche financé par l'UE a mis au point de nombreux essais et outils pour surveiller la santé animale sans avoir recours à une analyse en laboratoire chère et chronophage.
Un nouveau système pour surveiller la santé animale dans l'exploitation
La demande mondiale en protéines animales continuera à croître et à entraîner une augmentation des populations de bétail domestiqué. Cela signifie que les maladies infectieuses telles que la fièvre aphteuse et la peste porcine classique et africaine resteront une menace pour la productivité de l'industrie de la viande.

Des outils de diagnostic fiables et de surveillance sont cruciaux pour limiter cette menace. À cet égard, le projet RAPIDIA-FIELD (Rapid field diagnostics and screening in veterinary medicine) visait à créer de nombreux tests rapides, sur le terrain pour le bétail, les animaux de compagnie et les maladies des espèces sauvages. Les tests permettront une détection simultanée des ensembles de maladies qui provoquent des syndromes cliniques similaires, et évitera le besoin d'équipement coûteux.

RAPIDIA-FIELD a créé et testé de nombreux essais différents, des systèmes de surveillance et des tests de diagnostic pour utiliser dans l'exploitation agricole. Celles-ci incluaient un système d'alerte précoce qui mesure les paramètres comme le comportement et la température du corps pour détecter automatiquement des éruptions possibles de maladies.

Un autre aspect du projet s'est concentré sur la collecte d'échantillons et les essais de processus qui pourraient être complétés sur l'exploitation avec un équipement limité. Les chercheurs ont également développé des dispositifs diagnostiques multiplexes qui pourraient être utilisés pour tester de nombreuses maladies, selon les besoins les plus urgents de l'agriculteur.

Enfin, RAPIDIA-FIELD a créé des tests portables simples et rapides pour détecter des antigènes et des anticorps par rapport à la fièvre porcine, la fièvre catarrhale, la fièvre aphteuse et la peste équine.

Actuellement, plusieurs mois pouvaient s'écouler entre l'éruption initiale de la maladie et la confirmation en laboratoire des causes exactes. En permettant un diagnostic précis sur le terrain, les innovations du projet RAPIDIA-FIELD contribueront assurément à une production alimentaire durable et à une meilleure santé animale.

Informations connexes

Mots-clés

Santé des animaux, bétail, outils de diagnostic et de surveillance, RAPIDIA-FIELD, médecine vétérinaire