Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Réduire la contamination dans le fromage de chèvre

En Europe, la production de fromage au lait de chèvre est confrontée au problème de la contamination bactérienne et fongique. Des compléments alimentaires et un système d'inspection non invasive ont été développés pour aider l'industrie à rester compétitive.
Réduire la contamination dans le fromage de chèvre
L'UE a fait de la revitalisation de la filière ovine européenne déclinante une priorité absolue. Le secteur des produits laitiers est particulièrement concerné car la contamination du fromage par des microorganismes indésirables pose un problème majeur.

Le projet TECHEESE («Solving the technological problems of sheep cheese production») a représenté un effort commun de petites et moyennes entreprises, d'associations de producteurs laitiers et de chercheurs pour aider à empêcher et contrôler ce problème. Pour empêcher la contamination, les chercheurs ont identifié une grande variété de plantes ayant des propriétés antimicrobiennes. Sur les 18 plantes étudiées, ils ont sélectionné les 3 meilleures en vue d'un examen plus approfondi. En tant que complément alimentaire, ces 3 plantes ont révélé des propriétés pour réduire les microbes dans le lait de chèvre, améliorer l'état de santé général des animaux et accroître la quantité de lait.

Un appareil de radiographie basse consommation a été conçu et testé pour contrôler la contamination dans le processus de fabrication du fromage. Cet appareil pourrait détecter des défauts internes ou contaminations, sans danger pour le fromage.

Les travaux de recherche de TECHEESE seront maintenant mis en pratique dans plusieurs petites entreprises du secteur de la production ovine. Le projet contribuera à diminuer le volume de déchets et les coûts logistiques des fabricants de fromage tout en renforçant la confiance des consommateurs.

Informations connexes