Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Améliorer la qualité des moules

L'industrie mytilicole européenne est freinée par une qualité médiocre de ses produits qui débouche souvent sur une augmentation du gaspillage. Des chercheurs ont utilisé une nouvelle technologie et de meilleures pratiques pour surmonter ce défi au niveau de la chaîne d'approvisionnement et par conséquent réduire le gaspillage et augmenter la rentabilité de cette industrie.
Améliorer la qualité des moules
Les pratiques actuelles, sous-optimales en matière de calibrage, de manutention, de stockage et de transport sont les principales responsables de la production mytilicole médiocre. Le projet MUSSELSALIVE (Development of best practice and new technology for grading, handling, transportation, conditioning and storage of mussels for SMEs in the European mussel industry) voulait accroître la rentabilité et la compétitivité des petites entreprises travaillant dans l'industrie européenne des moules sur corde en diminuant le gaspillage et la casse des coquillages de la récolte au marché.

Les chercheurs voulaient améliorer la technique de calibrage des moules et développer une unité efficace de stockage et de transport ainsi qu'un système de maintien en recirculation adapté aux moules. Ils voulaient également définir de nouveaux protocoles standards pour le transport et le stockage des moules sur corde.

Le consortium a entrepris une étude de marché pour évaluer les exigences des consommateurs et envoyé plusieurs questionnaires ciblant consommateurs et producteurs de moules. Il a par ailleurs réalisé plusieurs expériences qui ont confirmé que la température, la consommation d'oxygène, la production d'ammoniaque et la circulation d'eau étaient tous des facteurs critiques influençant le métabolisme et la survie des moules.

Les partenaires du projet ont prouvé qu'il était possible de commercialiser des moules vivantes de première qualité même après leur maintien dans un système de recirculation sans alimentation supplémentaire pendant 33 jours. Ces résultats ont révélé plusieurs possibilités qui bénéficieront grandement au secteur mytilicole en apportant une plus grande flexibilité de récolte et d'expédition dans un temps et des contraintes logistiques réduites.

Les producteurs n'auront par ailleurs plus besoin de réaliser une récolte quotidienne ou d'avoir obligatoirement un système de transport prêt et opérationnel en permanence. L'industrie mytilicole pourra également négocier ses moules avant l'émergence d'une prolifération algale entrainant des périodes de fermeture. La pénurie de moules en période de fermeture pourra ainsi être évitée pour les détaillants, les grossistes et les consommateurs grâce au stockage de moules vivantes.

Ces nouvelles technologies et les meilleures pratiques introduites par les partenaires du projet permettront ainsi d'accroître le taux de survie et la qualité des moules, améliorant d'autant la rentabilité et la compétitivité du secteur. Cette amélioration de la rentabilité et la disponibilité des moules sur cordes tout au long de l'année permettront aussi d'améliorer l'économie des zones rurales côtières et de créer de nouveaux emplois.

Informations connexes

Mots-clés

Moules, moule sur corde, technologie de calibrage, système de maintenance en recirculation, prolifération des algues