Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des produits pharmaceutiques déversés dans l'environnement

Les risques sanitaires et environnementaux posés par divers produits pharmaceutiques (PP) prescrits sur ordonnance ou en vente libre suscitent de plus en plus d'inquiétudes. La formulation de l'évaluation des risques que présentent ces médicaments est par conséquent nécessaire pour protéger l'environnement et la santé humaine.
Des produits pharmaceutiques déversés dans l'environnement
Certains médicaments et leurs métabolites ne disparaissent pas au cours du traitement biologique classique et peuvent ainsi contaminer le système d'approvisionnement en eau. Même si les niveaux de PP dans l'environnement sont considérés comme faibles, leur présence soulève des questions concernant leur impact à long terme sur la vie aquatique et les êtres humains.

Malgré les informations disponibles sur le comportement des PP, on sait peu de choses sur les risques associés à leur diffusion incontrôlée dans l'environnement. Le projet PHARMAS, financé par l'UE, a entrepris d'évaluer les risques environnementaux et sanitaires associés à certains PP. Le consortium a adopté une approche interdisciplinaire pour générer des données importantes concernant l'exposition aux PP relâchés dans l'environnement.

En fonction de la nature du médicament et de la menace potentielle, les chercheurs se sont concentrés sur les antibiotiques et les médicaments anticancéreux. Ils ont défini des risques possibles pour un certain nombre de PP en prenant en compte les scénarios d'exposition, ainsi que l'impact des PP choisis sur les organismes.

Des modèles ont été utilisés pour prévoir les concentrations probables à la fois en antibiotiques et en médicaments contre le cancer dans les rivières européennes et ces prévisions ont été confirmées par des mesures réelles à la fois dans les eaux de surface et dans les réseaux d'eau potable. Ces PP ne sont toxiques pour les organismes aquatiques qu'à hautes concentrations. Cependant, les chercheurs ont observé que le traitement des eaux usées dégrade souvent les produits pharmaceutiques d'origine en sous-produits qui ne peuvent pas être mesurés ou évalués en termes de toxicité.

Malgré des différences régionales en termes de concentrations et d'exposition aux PP relâchés dans l'environnement, le consortium a conclu que les médicaments contre le cancer étudiés représentaient une menace très faible pour l'environnement et la santé humaine. Ils ont élaboré un système de classification des risques et dangers pour les produits pharmaceutiques, mais ils ont insisté sur la menace que représentent les antibiotiques étant donné leur implication dans les micro-organismes résistant aux antibiotiques.

Un système européen de classification des risques et des dangers pour les produits médicaux est incontestablement nécessaire pour élaborer des politiques au niveau de l'UE pour réduire au minimum les risques que représentent les PP pour la santé humaine et les écosystèmes. À partir de l'exemple de la Suède, les partenaires du projet PHARMAS sont convaincus qu'en influençant les schémas de consommation existants par la promotion de substances moins problématiques, ils pourraient réduire le déversement de produits pharmaceutiques toxiques et de leurs dérivés.

Informations connexes

Mots-clés

Produits pharmaceutiques, évaluations des risques, environnement, santé humaine, antibiotiques