Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une production aéronautique automatisée et flexible

L'industrie aérospatiale produit relativement peu de composants par rapport à l'industrie automobile et la durée de vie des pièces est bien plus longue. Les unités de production automatisées et flexibles devraient avoir un impact majeur sur la compétitivité du secteur.
Une production aéronautique automatisée et flexible
Dans l'UE, de fortes pressions sont exercées pour réduire les coûts de fabrication et améliorer la qualité et la performance afin de respecter les normes de certification tout en restant compétitif au niveau mondial. Atteindre ces objectifs est particulièrement difficile dans l'industrie aérospatiale où les pièces sont en général fabriquées en petite quantité et ont une très longue durée de service. Des unités de production flexible sont donc requises pour permettre une adaptation aux divers composants.

La technologie d'automatisation est bien au point dans l'industrie automobile. Des scientifiques financés par l'UE ont travaillé à son extension au secteur de l'aéronautique dans le cadre du projet FLEXA («Advanced flexible automation cell»). Leur tâche couvrait le développement d'une plateforme de fabrication virtuelle pour soutenir la création et l'exploitation de cellules d'automatisation flexible, fournissant ainsi une chaîne complète générique sûre. Des systèmes d'assurance qualité assurent la conformation aux réglementations s'appliquant à l'aérospatiale. Un système de flux de données basé sur le web fournit un environnement de travail virtuel distribué où le flux de données intégré entre et sort de la cellule de production. Deux unités de démonstration ont validé avec succès les concepts en vue de leur mise en application. L'un concernait les opérations de meulage, d'ébavurage et de mesure et l'autre le soudage et le contrôle non destructif.

La plateforme de fabrication virtuelle prend en charge, hors ligne, la modélisation d'une cellule d'automatisation générique ainsi que la génération automatique des programmes de contrôle de cellule au moyen d'un contrôleur à logique programmable. Elle contient également le code de dépendance aux tolérances géométriques en matière d'assurance qualité. Tenant compte de l'importance des interactions homme-machine dans le secteur de la fabrication, l'équipe du projet FLEXA a développé des stratégies et outils de redémarrage d'un processus de fabrication (à l'aide de la réalité augmentée). Chaque opérateur est équipé d'un moniteur à écran tactile et d'une webcam. Les méthodes de prise en charge de l'évaluation, de l'analyse précoce et de la prise de décision durant les défaillances limitent les temps d'arrêt et le taux de rebut.

La plateforme de fabrication virtuelle et les cellules d'automatisation flexible réalisées dans le cadre de FLEXA et destinées à l'industrie aérospatiale permettront d'augmenter les rendements avec un seul équipement et de réduire le taux de rebut. La technologie devrait réduire de 50 % les coûts de développement et de commercialisation des avions et entraîner une forte stimulation de la compétitivité de l'UE dans le secteur de la fabrication.

Informations connexes