Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

LUPICARP — Résultat en bref

Project ID: 285819
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Italie

Des légumineuses pour la réduction du cholestérol

Les maladies cardiovasculaires est l'un des plus grands défis médicaux à l'heure actuelle. Des scientifiques européens développent des aliments fonctionnels à base de lupin dans le cadre d'efforts pour la prévention de maladies cardiovasculaires.
Des légumineuses pour la réduction du cholestérol
Beaucoup reconnaissent l'importance d'une alimentation nutritionnelle et d'un mode de vie sain. Pourtant, les maladies cardiovasculaires et le syndrome métabolique sont les principales causes de décès dans le monde entier. Pour aborder ces pandémies modernes, des stratégies de prévention ont été planifiées à l'échelle mondiale sur la base des facteurs de risque connus comme l'hypercholestérolémie, l'hypertension et l'obésité.

Étant donné l'importance des habitudes alimentaires de ces facteurs de risque, les autorités espèrent promouvoir une alimentation saine et des aliments fonctionnels spécifiques. Ainsi, des produits innovants sont nécessaires avec des ingrédients bioactifs qui démontrent clairement des bénéfices de santé.

Avec cela à l'esprit, le projet LUPICARP («Innovative functional foods based on sweet lupin protein for cardiovascular prevention») s'est concentré sur le lupin, une légumineuse à grains riche en protéine sous-exploitée dans l'alimentation humaine. L'objectif principal était de comparer l'effet hypolipidémique des protéines de lupin par rapport aux protéines animales par une étude d'intervention alimentaire dans plusieurs centres.

En tant que première étape, toutes les petites et moyennes entreprises participantes ont conçu et optimisé de nombreux produits alimentaires prototypes contenant des protéines de lupin. Pour évaluer les bénéfices de santé de ces aliments à base de lupins dans la prévention de maladies cardiovasculaires, le consortium a réalisé un essai sur deux groupes de patients. Le premier groupe était soumis à une alimentation hypolipidique contenant des aliments d'origine végétale et animale, alors que pour le deuxième groupe, 30 g de protéines animales dans leur alimentation ont été remplacés par des protéines de lupin.

Les échantillons de sang ont été collectés à plusieurs moments et les taux de cholestérol ont été estimés en tant que point final. Les résultats ont indiqué une association évidente de la réduction observée dans les lipoprotéines de basse densité (ou LDL) suite à la consommation d'aliments à base de lupins, indiquant un impact bénéfique sur le cholestérol. Les renseignements moléculaires dans le mécanisme de ce phénomène ont montré que les protéines de lupin régulent à la hausse l'expression du récepteur de LDL, et influencent d'autres composants de la voie de biosynthèse de cholestérol.

La teneur élevée en protéines du lupin peut concurrencer celle du soja en production alimentaire. Associée à la capacité de réduire le cholestérol, les produits LUPICARP devraient être rapidement commercialisés dans le secteur des aliments sains.

Informations connexes

Mots-clés

Maladie cardiovasculaire, lupin, syndrome métabolique, aliments fonctionnels, légumineuses à grains