Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Assurer la bonne santé des communautés postsoviétiques

De nombreuses communautés postsoviétiques souffrent d'alcoolisme, d'un fort tabagisme et d'une nutrition sous-optimale, des enjeux sociaux qui représentent un lourd fardeau pour les systèmes nationaux de santé et compromettent le niveau de vie de ces populations. Des recherches récentes ont mis en lumière les tendances en termes de santé dans ces collectivités afin de soutenir l'élaboration de politiques de santé publique.
Assurer la bonne santé des communautés postsoviétiques
Ces recherches s'inscrivaient dans le cadre du projet 'Health in times of transition: Trends in population health and health policies in CIS countries' (HITT-2008), financé par l'UE. L'objectif du projet était de comprendre les tendances à long terme de la santé de la population en raison des transitions socioéconomiques, en mettant l'accent sur ​​les questions liées au mode de vie.

Des questions importantes telles que l'alimentation, la nutrition, le tabagisme et la consommation d'alcool ont été traitées, de même que les implications sociétales associées. Le projet s'est basé sur des efforts de recherche empiriques, statistiques et socioéconomiques approfondis dans certains pays, don’t la Russie et l'Ukraine. Ont été menés des enquêtes à grande échelle auprès des ménages, des régressions multiples et des observations structurées, des exercices de cartographie, une analyse des médias, des entretiens et des groupes de discussion.

À l'aide des données générées, HITT-2008 a été en mesure de tirer de nombreuses conclusions sur les enjeux sociaux actuels de la région postsoviétique, et leur effet sur les soins de santé. Par exemple, alors que l'accès aux soins de santé semble s'être amélioré au cours de la dernière décennie, des problèmes importants subsistent, notamment des paiements directs et l'incapacité à couvrir les services de santé.

D'autres résultats ont révélé une augmentation spectaculaire de la distribution d'alcool en Russie depuis le début des années 1990, et une forte dépendance à la nicotine chez les hommes dans un certain nombre de pays ciblés par l'étude. D'autres sujets de préoccupation comme la santé, l'alimentation, les maladies chroniques et l'accès aux médicaments ont également été soigneusement étudiés.

Il n'est pas surprenant de constater que le mauvais état de santé dans l'ex-Union soviétique a des impacts négatifs sur la disponibilité de la main-d'œuvre étant donné que les personnes malades sont moins susceptibles de travailler. Ces travaux de recherche ont également révélé une relation entre mauvaise santé/pauvreté et mesures psychosociales de détresse.

Les résultats du projet sont maintenant à disposition de décideurs importants. Le projet HITT-2008 devrait ainsi contribuer à la meilleure santé des populations des pays concernés. Lien vers le projet: http://www.youtube.com/watch?v=NxAz8LIi0-E

Informations connexes