Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'avenir des plateformes offshore

Les mers d'Europe devraient prochainement faire l'objet de développements majeurs avec la construction de fermes éoliennes et l'exploitation de l'énergie houlomotrice et de l'aquaculture marine. Les infrastructures marines prendront la forme de plateformes multi-usages (PMU) pour soutenir ces nouvelles activités et réduire au minimum les coûts et l'impact environnemental associés.
L'avenir des plateformes offshore
Le projet MERMAID (Innovative multi-purpose off-shore platforms: Planning, design and operation) a travaillé sur le développement de la prochaine génération de plateformes offshore, qui optimiseront l'utilisation de l'espace océanique. Les partenaires du projet comprenaient des universités, des instituts de recherche, des industriels et des petites et moyennes entreprises (PME).

Le consortium a testé divers concepts sur quatre sites tests dans l'océan Atlantique, la mer Baltique, la mer Méditerranée et la partie sud de la mer du Nord / mer des Wadden, qui sont confrontés à des conditions environnementales, sociales et économiques différentes. Les résultats ont servi à créer une procédure éprouvée permettant de sélectionner les options de conception les plus appropriées pour une zone offshore donnée.

Les partenaires du projet ont développé de nouveaux concepts, notamment la combinaison de structures pour l'extraction d'énergie, l'aquaculture et le transport lié aux plateformes. Ils ont également étudié les effets cumulés de structures de grande échelle sur l'environnement et les meilleures stratégies pour leur installation, leur fonctionnement et leur maintenance.

Des principes directeurs ont été développés pour une exploitation sécurisée des PMU en utilisant une approche multidisciplinaire innovante et trans-secteur basée sur des plateformes de production existantes, avec l'objectif d'utiliser les mers d'Europe de manière soutenable. Les parties prenantes de chacun des quatre sites sélectionnés ont permis d'identifier les questions les plus importantes en matière d'analyses techniques, environnementales et socioéconomiques.

Une première disposition a été développée pour les PMU, incluant des fondations basées sur la gravité pour les turbines offshore combinées à des cages d'aquaculture. La production d'algues a également été envisagée pour le site situé en mer du Nord. Une évaluation des conditions pour chacun des sites a été conduite à l'aide de données sur le vent, les vagues, les marées, ainsi que sur d'autres facteurs environnementaux. Des informations supplémentaires ont été récupérées sur la perception sociale et sur les stratégies de gestion et de planification actuelles.

Le projet MERMAID a également étudié les impacts cumulés des structures offshore de grande échelle en étudiant leurs interactions avec les vagues, les courants et le plancher océanique, ainsi que les processus de mélange et de dispersion. Les résultats sont d'une grande valeur pour les concepteurs, les fabricants et les entrepreneurs. Les chercheurs ont également créé un système d'aide à la décision pour les infrastructures de transport et la faisabilité économique et environnementale des PMU.

Le projet permettra de garantir la meilleure utilisation de l'espace océanique grâce à une planification et une législation efficaces et la compréhension des besoins des différents secteurs concernés. En conséquence, l'utilisation écologique et rentable de l'espace océanique pour une multitude d'usages sera bénéfique pour les sociétés européennes.

Informations connexes

Mots-clés

Ferme éolienne, énergie houlomotrice, aquaculture, plateforme offshore multi-objectif, aquaculture, transport, turbine