Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Élimination de l'arsenic dans l'eau potable

Les niveaux élevés d'arsenic (As) dans les réseaux d'approvisionnement en eau potable provoquent de graves problèmes de santé tels que des cancers et des implications cardiovasculaires/neurologiques. Une directive de l'UE a par conséquent fixé le nouveau niveau maximum de contaminants (MCL) à 10 µgAs/L.
Élimination de l'arsenic dans l'eau potable
Le projet AQUASZERO financé par l'UE se penche sur le développement de matériaux absorbants à faible coût en vue de leur utilisation dans les systèmes de traitement des eaux pour éliminer efficacement l'arsenic et satisfaire aux exigences réglementaires.

Durant la première année du projet, les travaux se sont concentrés sur le développement de matériaux absorbants à base de fer (Fe) pour optimiser l'élimination de l'arsenic. Les partenaires du projet, venant de Grèce, d'Angleterre, d'Espagne et de Roumanie, ont créé une carte européenne des concentrations d'arsenic qui représente les niveaux d'arsenic dans les eaux souterraines. Une procédure d'essai de lixiviation a été élaborée pour une mise en application dans le projet après examen des comportements en matière de lixiviation des absorbants d'arsenic actuellement utilisés. Celle-ci a été suivie par une analyse complète des coûts qui a confirmé la viabilité économique du produit AQUASZERO proposé.

La production à l'échelle d'un laboratoire d'oxyhydroxydes de fer simples et d'oxyhydroxydes de fer-manganèse (Mn) binaires s'est effectuée avec succès après évaluation et optimisation des paramètres tels que le rapport Fe/Mn, le pH et les réactifs. En se basant sur les résultats et la caractérisation des propriétés physicochimiques de l'absorbant final, il a ensuite été possible de déterminer la conception et la configuration du réactif optimal pour des études à petite échelle. Des techniques de traitement et de manipulation de boues adaptées ont été sélectionnées pour les absorbants solides et optimisées après une évaluation approfondie.

La production à petite échelle de deux des matériaux absorbants sélectionnés, à savoir AquAsZero–Fe et AquAsZero–Fe/Mn, a été réalisée durant la deuxième année du projet. Des essais rapides d'absorption par colonne avec différentes formes d'arsenic (As (V) et As (III)) dans des concentrations de 500 µg/L ont été menés à petite échelle pour comparer la performance des absorbants du commerce par rapport aux absorbants AQUASZERO. Les deux absorbants ont montré une capacité d'absorption d'arsenate supérieure à 30 % (d'environ 11.5 µg/mg) comparé aux deux absorbants du commerce. Les absorbants AQUASZERO ont également satisfait aux exigences réglementaires relatives aux seuils d'arsenic infiltré et à la non toxicité concernant les sites d'enfouissement. L'absorbant AquAsZero–Fe/Mn est le plus efficace pour éliminer l'arsenic de forme AS (III) et As (V), tandis que l'absorbant AquAsZero–Fe est plus rentable pour l'eau contenant essentiellement de l'arsenic de forme As (V).

Les réalisations du projet ont obtenu un vif succès et ont reçu des prix nationaux en Grèce, en 2011, en récompense de leur innovation. Des demandes de brevet ont également été déposées. Les prochains travaux seront axés sur la diffusion des résultats et la formulation de stratégies visant à faciliter la commercialisation des absorbants AQUASZERO et des technologies associées. Ceci devrait augmenter la compétitivité des entreprises participantes et permettre aux fabricants de systèmes de traitement des eaux de satisfaire avec efficacité au MCL nouvellement fixé.

Informations connexes