Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

AQUALITY — Résultat en bref

Project ID: 286601
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Espagne

La surveillance de l'eau en temps réel

Des chercheurs de l'UE ont créé et testé un prototype de biocapteur qui peut rapidement détecter les pathogènes bactériens dans l'eau.
La surveillance de l'eau en temps réel
Actuellement, les méthodes utilisées pour contrôler l'eau et en déterminer les contaminants sont manuelles et impliquent de fastidieux échantillonnages et travaux de laboratoire réalisés par des spécialistes. La Directive-cadre sur l'eau (DCE) de l'UE et la Directive sur les normes de qualité environnementale (DNQE) requièrent également de nouvelles approches pour contrôler les eaux et les eaux usées des processus industriels. Ainsi, il existe un besoin urgent pour la détection en temps réel d'agents pathogènes véhiculés par l'eau.

Avec un soutien de l'UE, le projet AQUALITY («On-line industrial water quality analysis system for rapid and accurate detection of pathogens») a proposé un système de contrôle de l'eau en ligne qui filtre rapidement les microbes dans l'eau.

La nouveauté de la méthode AQUALITY réside dans la détection des bactéries avec des vésicules de graisse microscopiques appelées liposomes. Ces liposomes doivent être intégrés à un capteur particulier pour émettre une teinture spécifique suite à l'interaction avec différents agents pathogènes bactériens. Le projet espérait développer des liposomes spécifiques pour le Staphylococcus aureus, l'Escherichia coli et les salmonelles.

Après avoir identifié les besoins de l'utilisateur final, les partenaires ont développé l'architecture de l'appareil de contrôle en lien avec les données de contrôle, les alarmes de détection des bactéries, la dimension et la sensibilité. Ils ont également sélectionné les meilleures combinaisons de liposomes et de teinture.

Un prototype de dispositif a été conçu et testé en laboratoire, suivi de l'installation d'un prototype industriel à une station d'épuration en Norvège. Après trois semaines, le prototype AQUALITY a été comparé positivement face à d'autres techniques traditionnelles de surveillance de l'eau en termes de coûts, de temps et de sensibilité.

Le système AQUALITY servira de remplacement aux méthodes actuelles pour la surveillance de l'eau, offrant un dépistage continu et fiable de l'eau potable.

Informations connexes

Mots-clés

Surveillance de l'eau, biocapteurs, pathogènes bactériens, qualité de l'eau, liposomes