Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Sécurité renforcée de l'infrastructure publique

La gestion de crise, en particulier lors de la phase critique venant juste après l'incident, dépend en grande partie de la possibilité qu'ont les personnes compétentes d'accéder aux informations appropriées. Un projet financé par l'UE a développé un système adapté, qui protège également contre les atteintes à la vie privée.
Sécurité renforcée de l'infrastructure publique
Le projet ASPIS («ASPIS - Autonomous surveillance in public transport infrastructure systems») a été lancé pour résoudre les problèmes et les limites que posent les outils de surveillance centralisée classiques. L'objectif général était de concevoir un système offrant une couverture étendue et prompte des évènements présentant une menace potentielle pour la sécurité publique. L'accent a été mis plus précisément sur la rentabilité et les problèmes liés à la vie privée des citoyens.

Le projet a porté sur quatre domaines principaux: (1) l'analyse des exigences opérationnelles et fonctionnelles, (2) l'analyse de l'état de la technique et des solutions disponibles, (3) la conception et le développement du système et (4) la démonstration de celui-ci. Concernant les exigences du système et les spécifications fonctionnelles, la recherche et les activités ASPIS impliquaient des cas d'utilisation et l'engagement véritable des utilisateurs finaux (couvrant les usagers du métro et les passagers des ferries). L'analyse technique incluait l'identification et l'examen/la comparaison des technologies en place susceptibles de satisfaire aux exigences du système proposé. Les chercheurs ont utilisé les résultats pour renseigner les tests de conception, de développement et de faisabilité des composants du système ASPIS.

L'architecture du dispositif de surveillance ASPIS (AMD) a été conçue et les commentaires des utilisateurs finaux pris en compte pour définir les paramètres liés aux technologies et à la connexion du dispositif, ainsi que l'efficacité des plateformes de communication existantes. Les tests d'intégration du système ont concerné, entre autre, l'interfaçage entre les AMD et entre un AMD et la station centrale ASPIS (ACS). Cette activité a permis de mettre en lumière les points à améliorer avant de poursuivre le processus de test et de validation, et enfin la démonstration du système.

Les chercheurs ont procédé à deux démonstrations, dans le métro et dans le transport maritime, en utilisant des AMD et les composants du système ACS. Les démonstrations se sont révélées très satisfaisantes: l'équipe du projet a signalé que les résultats avaient validé leur concept comme répondant aux exigences du système.

Le système ASPIS est particulièrement adapté à la gestion de crise en cas de catastrophe. Outre la vidéosurveillance par divers types de dispositifs d'enregistrement visuel, il innove en offrant des fonctionnalités enrichies. Celles-ci comprennent la communication en temps réel depuis l'intérieur des tunnels, et des composants renforcés capables de résister à une explosion ou un incendie. Les efforts du projet ont donc permis aux équipes d'intervention d'urgence d'évaluer de manière plus précise et rapide un évènement catastrophique touchant des systèmes de transport en commun et le nombre de victimes potentielles. Les résultats du projet contribuent à améliorer les opérations de sauvetage, cruciales pour réduire le nombre de décès et les dommages d'infrastructure associés.

Informations connexes

Thèmes

Transport