Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une avancée dans l'inspection des soudures

Le soudage par friction-malaxage a trouvé son utilité dans l'aérospatiale, la construction navale et le secteur automobile. Une technique d'inspection en ligne de la qualité, jusqu'ici manquante, pourrait en étendre l'utilisation.
Une avancée dans l'inspection des soudures
Le soudage par friction-malaxage fonctionne à l'état solide. La tête de friction de l'outil de soudage, tournant entre les deux pièces à souder, ramollit les matériaux. Une pression contrôlée avec précision est appliquée par l'outil lorsqu'il se déplace. Ceci permet ainsi de réaliser des soudures de grande qualité avec des températures inférieures au point de fusion.

Malgré ses avantages en termes économiques, techniques et pour l'environnementaux, le soudage par friction-malaxage n'est pas exploité au maximum de son potentiel car il lui manque un système fiable de contrôle de la qualité. Les soudures défectueuses, bien que rares, affectent les performances et la sécurité des pièces soudées.

La disponibilité d'un tel système de contrôle des soudures, utilisant les ultrasons laser associés avec une interface conviviale, promet de développer son utilisation sur les marchés actuels et de lui en ouvrir de nouveaux. Le projet SIGNASTIR («Development of an in-process quality assurance system for friction stir welding»), financé par l'UE, a fait sortie ce concept du laboratoire pour l'utiliser dans un environnement de production.

Le système SIGNASTIR est monté après de l'outil de soudage, ce qui lui donne un accès optique à la soudure qui est réalisée à mesure que l'outil se déplace. Il utilise une signature globale du soudage, créée à partir d'une base de données de paramètres, pour évaluer la qualité de la soudure sans aucun contact. Il est conçu pour détecter et signaler la présence et l'emplacement des défauts. Un prototype de laboratoire modifié a aussi pu détecter la taille des vides, une information utile pour les utilisateurs industriels du soudage par friction-malaxage.

Actuellement, les scientifiques optimisent le système SIGNASTIR en fonction des résultats des essais effectués dans un environnement de production réel. Cette méthode de vérification devrait stimuler la compétitivité des nombreuses PME du secteur du soudage par friction-malaxage. La commercialisation du procédé améliorera la qualité des soudures et la confiance placée dans cette technique, et elle réduira les coûteuses inspections hors ligne ainsi que les taux de rebuts et de reprise.

Informations connexes

Mots-clés

Soudage par friction-malaxage, en ligne, qualité, inspection, ultrasons laser, signature de soudage, prototype